..
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vent d'Est, Vent d'Ouest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vent d'Est, Vent d'Ouest   Ven 30 Aoû - 22:28


-Chert...

Shindoë tressaillit à peine à l’entente de la musique assourdissante qui lui servait de réveil matin et ouvrit vaguement ses yeux encore embrumés par le sommeil avec un bâillement de chat. Puis elle tendit enfin la main pour couper son portable –et « Battlefield » de Blind Guardian par la même occasion-. Puis la Russe se leva, faisant fi du fait qu’elle était dans une tenue peu conventionnelle –soutif-boxer (rouge sang)- quand on était dans la même chambre qu’un jeune homme et une autre fille, accessoirement ses collègues, qu’elle avait du réveiller en même temps qu’elle-même.

La jeune russe leur adressa un sourire d’excuse on ne pouvait plus factice avant de vérifier sa jambe. Le bandage qui la recouvrait était propre, mais la brulure l’élançait toujours et l’empêcherait de faire son travail correctement avant plusieurs jours. Ca devait être pourtant simple. L’objectif de la mission était : méchant en Chine, tuer des gens. Tuer méchant. Repartir. Fin de la mission. Basique, clair, simple. En théorie.

Sauf qu’Athéna aurait pu préciser qu’ils étaient en surnombre et avec un Pallasite de rang et de puissance nettement supérieur à eux ! Et si encore elle n’avait pas été stupidement blessée, ils auraient pu tenir. Mais non. Il avait fallut qu’une de ces saletés de guerrier du temps ne réussisse à lui trancher la fémorale à l’instant où elle allait achever un des Pallasites. Evidement, l’autre abruti s’était sauvé mais elle s’était fait une joie d’arracher les tripes de l’homme à qui elle devait la plus belle hémorragie de sa carrière. Elle s’était donc jetée à l’écart et avait invoqué son Jij pour cautériser la blessure…et c’était ce qui avait alerté Eden d’Orion, ancien Pallasite de la Massue, fils de Mars et on en passe sinon les titres feraient quarante pages.

Ce type était un paradoxe (non, pas la caricature de chevalier d’or !) à lui tout seul : traitre mais pas trop, froid sans l’être et VACHEMENT perturbant. Et venant de la sociopathe sadique pluri meurtrière, ça voulait dire quelque chose.

Quand à Aryan, chevalier d'Argent du Corbeau, elle ne savait rien d'elle, ce qui n'était peut être pas plus mal...

Toujours est-il qu’ils avaient battus en retraite, ajoutant le ridicule de la situation à sa honte de s’être fait voir dans une situation si peu honorable.

Shindoë n’avait honte de rien, ou presque. Ses actions étaient assumées, ses paroles aussi et elle s’estimait dans son bon droit. Mais être vue dans une flagrante position de faiblesse était la chose la plus humiliante qu’il pouvait lui arriver au monde. Et encore, aucun de ses deux coéquipiers n’avaient insistés pour l’aider à se soigner, Бог спасибо. Sinon, Shindoë te me les aurait viré de la chambre d’hôtel qu’ils partageaient à grand coup de pieds dans le derche et à coup d’injures, ça n’aurait pas fait un pli.

La Russe soupira et se redressa, ignorant la vrille de douleur que la brûlure, en frottant contre son bandage, provoqua, et se rendit en claudiquant dans la salle de bain pour enfiler un pantalon de rechange et un haut de cuir façon Mello de Death Note. Puis elle sortit, tentant d’adopter une démarche naturelle et discrète pour ne pas réveiller Eden et Aryan –s’ils s’étaient rendormis-, et alla dans le salon histoire de lire un peu. Après tout, d’autres avaient pris la relève, puisqu’elle avait senti des cosmos de chevaliers d’Or. Alors autant se détendre un peu et profiter du calme, une fois n’était pas coutume.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vent d'Est, Vent d'Ouest   Sam 31 Aoû - 13:40

Aryan émit un grognement de mauvais augure quand une sonnerie assourdissante la tira d'un sommeil réparateur.

Emergeant de sous les deux oreillers dans lesquels elle s'était enfoncée avec joie la veille, la jeune femme dirigea son regard fauve vers la fautive. A savoir Shindoë du Serpent, qui avait eu la merveilleuse idée de mettre du Blind Guardian à fond la caisse. Oui, elle connaissait. Hé, on pouvait venir du Tartare et avoir un minimum de culture générale.

La demi-Titanide suivit la russe du regard jusqu'à ce qu'elle sorte en direction du salon. Alors seulement elle s'étira avec un grognement et sortit du lit, nue comme au premier jour -elle n'avait jamais eu le pli de dormir avec ne serait-ce que des sous-vêtements, et le fait qu'il y ait un garçon dans la chambre ne la gênait pas outre mesure-, se rendant dans la salle de bains.

La bleutée s'observa d'un œil critique. La mission ne lui avait pas fait que du bien. Tâtant la cicatrice fraîche qui lui barrait le flanc, suite à un instant d'inattention et un Pallasite dont l'arme s'était faufilée pile dans la jointure des plaques de son armure, elle soupira.

*Bha...j'en ai vu d'autres*, songea-t-elle en passant les doigts sur la cicatrice cruciforme qui s'étalait entre ses seins, reste du combat qu'elle avait livré lors d'une mission en Italie. Une de plus, une de moins, ce n'était pas ça qui allait la refroidir.

Sans autre forme de procès, la silver saint se glissa sous la douche, soupirant cette fois de soulagement. L'eau chaude la détendit et lui permit de repenser aux évènements de la veille. Dire que ça n'aurait dû être qu'une mission banale...quelques hommes de main à déblayer, un ennemi à éliminer, et basta.

Sauf que non. Il avait fallut qu'ils tombent face à une tripotée d'ennemis, avec en plus un Pallasite bien trop puissant pour eux. Et en avant Guingan, débrouille-toi Jeannot! Aryan siffla doucement. Plus le temps passait, plus elle avait envie de mordre Athéna. Au sens propre. Et pourtant elle était la saint du Corbeau, pas du Chien!

Battre en retraite était pour elle quelque chose d'extrêmement humiliant. Mais bon...avec Shindoë et son hémorragie, ils n'auraient pas tenu longtemps. La jeune femme soupira à nouveau -c'est fou ce que ça lui arrivait souvent, ces derniers temps- même avec Eden dans le lot ils n'avaient pas pu tenir.

Mince, mais ce type était un demi-dieu, normalement! bon, ok...comme elle, et elle-même n'avait pas été mieux. Cela, au plus haut point, la mettait en rogne. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles elle n'avait pas prononcé un mot de toute la soirée de la veille. Bizarrement, le fils de Mars la perturbait aussi. Un demi-dieu. Décidément, il y en avait de plus en plus.

Sonia, Jonas, Eden, elle-même...ça faisait déjà quatre demi-dieux au même endroit, dont deux (Jonas et Aryan) à avoir une parenté au Tartare. Troublant.

Secouant la tête, la jeune femme éteignit le jet d'eau, sortit de la cabine et entreprit de s'habiller -un simple short et un débardeur, on n'était pas là pour un défilé de mode- et de démêler son immense chevelure océan.

Cela fait, la demi-Titanide se rendit au salon, saluant vaguement la russe avant d'ouvrir la fenêtre pour se percher sur l'appui. Ronronnant presque de bonheur, elle ferma à demi les yeux.

Il n'y avait pas à dire, elle adorait le soleil!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vent d'Est, Vent d'Ouest   Mer 4 Sep - 0:49

Eden était en phase de sommeil profond lorsqu'il entendit une mélodie explosive comme réveil matin! Le genre musical lui plaisait bien et au moins, ce n'étaient pas Justin Bieber, ni One Direction, ni tout autre truc formaté pour midinettes. Malgré cela, il ouvrit à peine les yeux, encore trop fatigué pour enlever le mince drap qui le recouvrait et sortir hors de son couchage. Il vit la Saint du Serpent tituber pour se lever, sa jambe devait être encore engourdie, subséquemment, la saint du Corbeau la suivit. Cette dernière se baladait nue, il y était habitué avec ses mère et sœur ce qui ne le choqua pas. Elle aussi avait été bien blessée, vu l'impressionnante cicatrice qui lui barrait le flanc.

Las, il attendit lové dans le petit canapé car il n'y avait que deux lits dans la chambre. Aryan libéra la salle de bain et alla rejoindre Shin dans le petit salon. Après quelques minutes, il se décida à se bouger un peu. Il s'étira comme un chat, le dos douloureux se rappelait à lui, le sofa trop petit, il avait certainement dû tomber dans les bras de Morphée dans une position inconfortable... Il se sentait exténué même s'il avait dormi de tout son soûl. Il prit la suite de la demi-titanide.

Il se débarrassa de son caleçon et le fit tremper avec d'autres affaires: il n'avait pas envie de ramener trop de linges sales quand ils retourneront au Sanctuaire. Puis il accrocha tous ceux-ci sur l'étendoir. Il entra dans la douche et tourna à fond le bouton. L'eau et la chaleur l'apaisèrent. C'était presque une bénédiction, l'eau qui ruisselait sur son corps lavait aussi un peu son vague à l'âme, ses regrets (kôkai), ses péchés... Pendant un court instant, tout était vacuité, il était comme une coquille vide et savourait ce moment où il ne ressassait plus rien de son passé. La salle de bain se transforma en véritable hamman, la chaleur humide devenait de plus en plus étouffante mais il n'en avait cure. Il se sentait bien. Combien de litres d'eau avait-il utilisé? Il ne pouvait pas chiffrer son désastre écologique et il s'en contrefichait de toute manière.

La vapeur formait un épais voile nuageux dans la petite pièce. En sortant de la douche, il s'enveloppa dans une serviette et s'essuya puis il frotta la buée sur le miroir. Le côté pratique  était qu'il n'avait pas besoin de peigne, ses cheveux qu'il frictionna un peu se mettaient tous seuls en place. Il se vêtit d'une tenue casual: unt-shirt parme, un jeans délavé bleu et une paire de converse grise. Il se remémora la journée d'hier.

Comme d'habitude, il débarqua en plein combat, c'était devenu sa spécialité! Mais là, c'était différent. Il revenait au Sanctuaire après sa mission d'espionnage chez Pallas, quand il eut l'honneur d'avoir une audience avec Athéna de suite. La déesse aux yeux pairs l'informa qu'elle avait envoyé des troupes en Chine. Aussitôt, Le fils de Mars l'alerta que Gallia, pallasite de rang 1 faisant partie de l'élite des rois célestes, menait une campagne offensive dans cette partie du monde. La fille de Zeus l'envoya ainsi que d'autres chevaliers en renfort pour éviter une trop grosse perte dans ses rangs. Arrivé sur les lieux, le spectacle offrait à ses yeux une vraie boucherie: des corps jonchés au sol déchiquetés, l'herbe enrobée de sang poisseux... Fort heureusement aucune trace de la Pallasite de l'Epée sainte de l'Appel du dieu de la guerre dans les parages. Harbinger du Taureau lui ordonna de s'occuper des deux femmes chevaliers du Serpent et du Corbeau qui étaient en très mauvais états (il les avait repérées quand Shindoë invoqua son Jij). Il les couvrit pour battre en retraite. Il honnissait la défaite plus que tout, s'il était venu en guerrier solitaire, il se serait battu à mort mais sa mission était d'éluder un massacre plus conséquent. De plus, ça ne servait à rien de succomber ici alors qu'ils ne savaient pas où se situait le quartier général de leurs ennemis. En tant qu'ancien pallasite de rang 3 de la Massue, il avait séjourné à la Pallasbelda mais il n'avait jamais su son emplacement précis. Il se souvenait juste des montagnes et terres arides autour. Et lors des missions qu'il effectuait, il avait toujours était téléporté par Europe (rang 2). Ramener les blessés en lieu sûr. Besogne accomplie.*Soupirs*.

Il pénétra dans le salon. Les deux jeunes femmes lui jetèrent un coup d'œil furtif mais l'atmosphère était toujours aussi lourde et pesante que la veille. Elles ruminaient la débâcle comme une défaite personnelle et lui symbolisait une piqûre de rappel. Il les observa: Shin était assise dans un fauteuil, sa jambe blessée reposant sur la petite table basse et Aryan adossée près de la fenêtre profitait d'un rayon de soleil. Ces demoiselles, telles des Amazones au combat, dégageaient un charme dont il ne restait pas insensible. Lui, aussi par nature, était peu loquace et aurait pu passer la journée à ne piper aucun mot, néanmoins, il devait poursuivre comme convenu plus haut. le Saint d'Orion prit la parole:

- Bon, maintenant que nous sommes debout, allons manger quelque part dans cette ville pas encore figée par les sbires de Pallas. Ensuite, nous nous reposerons ici quelques temps avant de repartir soit au combat soit au Sanctuaire. Tout dépendra des ordres. Même si je vous avoue, je ne suis pas du genre à suivre ce que l'on me dit... Ce soir, je mets une option sur la télé, il y a la rediffusion d'Alien, Le Huitième Passager et d'Aliens, Le Retour avec le doublage spécial chinois où un gars raconte d'un ton monocorde l'histoire. Donc si vous vous voulez cancaner entre nanas, ce sera dans la chambre!

Il sentit le regard réprobateur de Shin et Aryan mais il continua à les fixer sans baisser les yeux. Son discours était intentionnel pour les faire bouger et le peu de temps qu'il avait passé avec elles, il savait déjà qu'il ne regarderait pas seul la télé ce soir!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vent d'Est, Vent d'Ouest   Jeu 5 Sep - 21:34

- Bon, maintenant que nous sommes debout, allons manger quelque part dans cette ville pas encore figée par les sbires de Pallas. Ensuite, nous nous reposerons ici quelques temps avant de repartir soit au combat soit au Sanctuaire. Tout dépendra des ordres. Même si je vous avoue, je ne suis pas du genre à suivre ce que l'on me dit... Ce soir, je mets une option sur la télé, il y a la rediffusion d'Alien, Le Huitième Passager et d'Aliens, Le Retour avec le doublage spécial chinois où un gars raconte d'un ton monocorde l'histoire. Donc si vous vous voulez cancaner entre nanas, ce sera dans la chambre!

Si les yeux de Shindoë s’étaient éclairés à la mention d’Alien –l’un de ses films d’anthologie-, ils redevinrent froids dès qu’Eden fit mention de « cancaner entre nanas ». Non mais il les prenait pour quoi?!

-Je crois bien que tu t’es trompé de minettes, mon gars, dit la Russe en se collant une cigarette –en chocolat- entre les dents. J’crois pas qu’on soit du genre à…comment dis-tu ? cancaner ? J’ai pas l’impression qu’Aryan et moi on soit des pouffes…mais si, tu sais (elle prit une voix de candidate de téléréalité) « oh lala, avec Djordan, c’est le rêêêêêve, on s’entend genre trop bien et tout »… Bah, lâcha t’elle avec un frisson de dégoût, ces gens sont hardcore…

Dit celle qui venait de se faire laminer la tronche par des guerriers dotés de superpouvoirs… Comme quoi tout était relatif.

-Enfin, tu met une option sur la télé, je participe. Ce sera marrant, sourit elle –un sourire de sadique, pour changer- en se levant. Quand au petit déjeuner, je crois qu’il y a un restaurant au rez de chaussée… Vous venez?

Et la Russe de sortir de la chambre et de descendre les escaliers avec une grimace discrète.


Dernière édition par Hebi No Shindoë le Dim 8 Sep - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vent d'Est, Vent d'Ouest   Dim 8 Sep - 16:08

Du coin de l'œil, Aryan vit Eden entrer dans le séjour. Apparemment, lui aussi avait été réveillé par le portable de la russe.

- Bon, maintenant que nous sommes debout, allons manger quelque part dans cette ville pas encore figée par les sbires de Pallas. Ensuite, nous nous reposerons ici quelques temps avant de repartir soit au combat soit au Sanctuaire. Tout dépendra des ordres. Même si je vous avoue, je ne suis pas du genre à suivre ce que l'on me dit... Ce soir, je mets une option sur la télé, il y a la rediffusion d'Alien, Le Huitième Passager et d'Aliens, Le Retour avec le doublage spécial chinois où un gars raconte d'un ton monocorde l'histoire. Donc si vous vous voulez cancaner entre nanas, ce sera dans la chambre!

La jeune femme eut une moue pincée. Comment ça cancaner? D'ailleurs, Shindoë semblait du même avis qu'elle et rappela à Eden qu'elles n'étaient pas de simples pétasses de bas étage comme on en voyait partout -cela terrifiait la demi-Titanide: jamais elle n'avait vu de filles aussi bécasses!

Par contre elle ne put que hausser un sourcil lorsque le Serpent évoqua la télé-réalité. C'était quoi ça? Bref, pas important.

Regardant la brune sortir en boitillant, la bleutée se leva à son tour. Se sentant d'humeur joueuse, elle s'approcha du saint d'Orion avec un petit sourire en coin.

Posant une main sur son épaule, elle se pencha. L'échancrure de son débardeur laissait clairement voir qu'il y avait du monde au balcon. Glissant la joue contre la sienne, elle murmura, ses lèvres effleurant son oreille:

-Je te déconseille de me comparer avec le genre de petites minettes qui mouillent leur culotte dès qu'un beau mec passe... C'est particulièrement insultant...tu saisis?

Puis, satisfaite, elle recula et enfila des spartiates comme si de rien n'était. Eden était avertit, il ne recommencerait pas. Et puis, il était intéressant, ç'aurait été dommage de devoir l'abimer alors que la jeune femme avait envie de jouer un peu...

La demi-Titanide sourit au fils de Mars puis sortit à la suite de la russe, empruntant les escaliers pour descendre jusqu'au rez-de-chaussée. En arrivant dans le hall, passant près d'un groupe de chinois, elle eut un sursaut. Une main tapotait allègrement son postérieur!

Saisissant le poignet du pervers, la silver saint le tordit sauvagement, fit un croc en jambe à l'homme et posa le pied dans son dos, tenant toujours le bras fautif en l'air dans un angle passablement douloureux.

Une fois qu'elle obtint un cri de douleur satisfaisant, Aryan relâcha l'infortuné et prévint avec un sourire froid, dans un chinois parfait:

-Nín jiāng bèi gàozhī bùyào chóngxīn láiguò, wǒ huì bù huì rúcǐ kuānsōng de xià yīcì. (Vous serez avisé de ne pas recommencer, je ne serais pas si clémente la prochaine fois.)

Puis elle se détourna sans plus prêter attention au groupe d'asiatiques, rejoignant Shindoë au restaurant de l'hôtel.

-Les gens, de nos jours...aucun respect..., marmonna-t-elle dans sa barbe inexistante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vent d'Est, Vent d'Ouest   Mer 11 Sep - 13:35

-Enfin, tu mets une option sur la télé, je participe. Ce sera marrant , sourit la Saint du Serpent –un sourire de sadique, pour changer- en se levant. Quand au petit déjeuner, je crois qu’il y a un restaurant au rez de chaussée… Vous venez?

Puis, la Saint du Corbeau y alla aussi de son petit couplet au creux de son oreille, ça faisait très confession intime tout ça... Apparemment, elle était un peu exhibitionniste sur les bords. Eden profita de ce qu'elle lui offrait sous les yeux et il ne détourna pas le regard, ni se mit à rougir (merci à sa mère et sa sœur de l'avoir habitué à ce genre de scène).

Bingo! Ça y est, elles bougent! se dit-il à lui même. Rassuré qu'il allait apprécier leur compagnie, vu leur discours à toutes les deux: des femmes de caractère! En effet, il aurait pu être affecté à chaperonner des Steels Saints par exemple. Rien que l'évocation de cette idée dans son esprit lui fit faire un léger rictus entre la grimace et le dégoût.

Il ferma la marche en suivant les deux guerrières. L'hôtel était tout de même miteux mais il y avait foule pour le repas. Soudain, un Chinois mit une main aux fesses à Aryan. Fatale erreur! Le malheureux, regard terrifié, eut la chance qu'elle ne l'explosa pas sur le champ. La demi-titanide parlait le mandarin à la perfection! Un vieil homme s'approcha du chevalier de Bronze et lui fit comprendre qu'il devait avoir du courage d'être accompagné par une telle furie! C'est sûr, qu'il ne s'aventurerait pas de faire le même geste mais bon, dans un autre contexte, il y avait une ouverture possible où malencontreusement, les mains s'appuyaient là où elles pouvaient!

Tous les trois devaient rester discrets mais avec leur pedigree respectif, la tâche semblait ardue... Son estomac gargouilla, il s'approcha donc de la table du buffet. Que proposait le Chef? Eden resta interdit par le menu: œuf couvé, œuf de cent ans dégageant une odeur de souffre, soupe de tortue, soupe de crevettes ivres à moitié vivantes, œil de thon poché, langue de canard avec son cartilage croquant... etc. Il était certes un super combattant, n'ayant pas peur d'être gravement blessé ou de mourir ou de voir les tripes ou la cervelle de son adversaire au sol mais la nourriture lui posait un gros problème en général. Élevé, choyé, dans un château durant son enfance, il avait été habitué aux mets les plus délicats et raffinés. Alors, la vue de ces choses lui donna un haut le cœur intérieur. Il ravala sa salive. Même si la faim le tenaillait, il préférait encore sucer des lames de rasoir que de mettre ces choses dans sa bouche. Beurk. Tout à coup, son regard tomba sur l'aquarium à côté de la table du buffet: encore des choses ragoûtantes! Une espèce d'anguille moche et visqueuse. Il se tourna et dit:

-Hé, les filles, regardez des chestbursters en vrai!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vent d'Est, Vent d'Ouest   Jeu 12 Sep - 17:12

La Russe s’était assise à une table non loin des fenêtres et avait entamé son chocolat chaud quand ses deux comparses descendirent à leur tour. Ayan la première, repérable à ses cheveux d’azur et à sa manière bien à elle de maitriser les pervers, que Shindoë salua d’un pouce levé discrètement façon Rome antique –ou kikoo Youtube, mais chacun son point de vue…-, puis Eden, qui se fit aborder par un vieil homme avant de s’approcher du buffet.

Il était peu charitable de s’esclaffer du désarroi d’autrui, mais, en voyant la tête que tirait Eden devant le menu proposé par le buffet, Shindoë ne put s’empêcher de rire discrètement dans sa tasse, à tel point qu’elle en avala de travers. D’accord, ça avait l’air horrible et elle avait elle-même fait la moue en voyant le tout, mais c’était bien plus drôle quand on savait d’où était issu Eden. Ce pauvre garçon avait l’air aussi à l’aise devant les plats qu’Harbinger avec le tricot ou la broderie. L’ébène finit par reprendre contenance et fit signe à Aryan de la rejoindre…tout du moins, elle allait le faire quand Eden déclara en désignant un aquarium:

-Hé, les filles, regardez des chestbursters en vrai!

Et, en moins de temps qu’il aurait fallut à Paradox pour prononcer « Shiryu », Shindoë s’était retrouvée le nez collé à l’aquarium, dans lequel évoluaient des anguilles munies de petites pattes ressemblant en effet à des Chestbusters, et leur offrait son plus beau sourire-avec-plein-de-dents-dedans. Sans doute la raison pour laquelle les improbables créatures n’osaient plus bouger…

-Merde alors, si je fais même peur aux poissons, rit un peu la Russe en se redressant, en se frottant l’arrière du crâne, embarrassée par sa réaction.

En même temps, on était fan d’Alien ou on ne l’était pas… Le Predator faisait pâle figure comparé aux légendaires Xénomorphes, dans l’esprit de Shindoë. Heureusement que l’armure du Xénomorphe n’existait pas, cela dit, sinon la jeune femme se serait arrangée pour être sa porteuse. Son armure appréciait moyennement et, depuis quelques temps, à chaque fois qu’elle faisait référence à Alien, le Serpent, sa capricieuse armure adorée, l’abandonnait et refusait d’être porté pendant quelques jours… Si ce n’était pas de la jalousie, Shindoë se demandait ce que c’était…

-Enfin…si tu es prêt à tourner de l’œil en voyant ça, tu veux toujours commander dans le menu, sourit la Russe à l’intention d’Eden, il y a des trucs pas mauvais. C’est la technique du « présenter des trucs dégueu aux touristes qui se jetteront sur notre bouffe occidentalisée sans regarder le prix ». Malin, non ?, demanda t’elle en se servant des langues de canard par-dessus son bol de riz tout en adressant un sourire carnassier au chef, qui la fusillait du regard. Enfin, je dis ça, j’suis sure de rien, mais ça sent le piège à touriste à plein nez…

Et de retourner à sa place en mâchonnant une langue de canard à la sauce sucrée-salée. Pas mauvais du tout, ces petits trucs là…De toute façon, elle avait trop faim pour regarder la qualité et pas assez de sous pour s'acheter autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vent d'Est, Vent d'Ouest   Ven 13 Sep - 17:46

Arrivée dans le restaurant, Aryan évalua rapidement la nourriture proposée et sourit. Elle connaissait la plupart des plats même si elle ne les avait pas forcément testés, et certains avaient beau avoir l'air aussi appétissants que des yeux de thon, elle savait que l'apparence ne faisait pas forcément le goût.

Mais bon, c'était vrai que pour quelqu'un, comme le chevalier d'Orion, habitué à vivre dans le luxe et à ne manger que des plats raffinés, devait trouver ce menu pour le moins étrange, pour ne pas dire carrément dégoûtant.

Voyant la tête que tirait Eden, la jeune femme s'esclaffa:

-Tu croyais quoi? Bienvenue en Chine, dis au revoir à la nourriture bidonne servie dans les restaurants chinois qu'on peut trouver un peu partout. T'en fait pas, ça a une sale gueule mais c'est pas mauvais, ajouta-t-elle en gobant un œuf de mille ans.

-Hé, les filles, regardez des chestbursters en vrai!

Jetant un œil à l'aquarium -et à Shindoë qui avait collé son nez à la vitre-, la demi-Titanide gloussa. S'il fallait manger ces choses là, elle passait son tour. Fallait pas pousser non plus, hein. C'était rosâtre, gluant, ça avait des pattes et des dents, bref, ça ressemblait plus aux Xénomorphes présents dans "Alien" qu'à des choses mangeables.

-C'est quoi, la descendance d'un Xéno et d'une anguille?, demanda la jeune femme en toute innocence.

Puis elle plaisanta:

-J'veux bien de ces trucs là dans un aquarium -pas dans mon assiette merci bien-, mon appart' manque de vie. Vous croyez que c'est négociable?

Captant le commentaire désobligeant du cuisinier -qui trouvait que son appréciation de la nourriture était pour le moins douteuse-, elle lui dédia un large sourire qui, faute d'être rassurant -ça tenait plus du tigre qui envisageait un solide repas à base de viande, vivante si possible, que de la jeune femme innocente qu'elle était sensée incarner-, avait le mérite d'être brillant.

Puis, tandis que la russe expliquait à Eden où se trouvait l'arnaque dans ce resto, en l'occurrence dégoûter les étrangers pour les faire raquer sur la nourriture occidentalisée excessivement chère, la demi-Titanide saisit une assiette, une paire de baguettes et se servit.

Rien ne valait un solide repas pour attaquer la journée, la bleutée ayant pris l'habitude de beaucoup manger le matin et très peu lors des deux autres repas de la journée.

Un assortiment de raviolis sucrés et salés -fourrés à la pâte de haricot sucrée, au porc, au bœuf, au canard, au poulet, aux légumes, etc...-, du poulet au piment rouge, un bol de riz, une part d'omelette, un bol de soupe -non identifiable, à la couleur vert anis plutôt flashy, mais tout à fait consommable- et une tasse de café plus tard, Aryan se sentit vraiment d'attaque.

Reposant ses baguettes avec un soupir de contentement, elle sourit:

-Faudrait que j'apprenne à cuisiner chinois, moi...

Bon, c'était vrai que matériellement, elle n'avait jamais vraiment le temps de cuisiner et se laissait aller à commander ou à acheter des plats pré-préparés, mais quand elle le pouvait elle ne détestait pas passer quelques heures dans la cuisine pour se concocter un menu.

Après tout, la bleutée avait appris tôt à cuisiner pour pouvoir se nourrir elle-même assez rapidement. Les Titans prônaient l'autonomie rapide... Aryan retint un sourire en se souvenant de ses premiers ratages culinaires, proprement immangeables, où elle avait poursuivit Japet -son souffre-douleur préféré, même si elle avait manqué de se faire tuer une bonne vingtaine de fois par le Titan furieux- à travers tout le palais pour qu'il y goûte.

Ca s'était terminé avec un Khora Temnein qui avait permis à l'infortuné Titan d'échapper à la petite furie qu'était sa nièce à cette époque.

Revenant à la réalité, elle sourit:

-Vous avez une idée pour la suite du programme?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vent d'Est, Vent d'Ouest   Dim 20 Oct - 21:53

Les deux jeunes femmes se précipitèrent vers l'aquarium et firent quelques commentaires bien pensés! Lui non plus n'avait pas envie de manger des clones d'Alien, même si leur vivacité montrait leur première fraîcheur.

Ensuite, il regarda ses collègues qui avaient l'air d'apprécier cette cuisine plus que douteuse. Quand bien même, Shindoë lui donna la manigance derrière tout cela, ça ne le rassurait pas davantage. Surtout lorsque la Saint du Serpent mâchouillait ces visqueuses langues de canard avec leur cartilage croquant: texture identique à la langue de bœuf, il en frissonna! Elles semblaient s'amuser de son dégoût... Il jeta un œil sur Aryan qui, telle une ogresse, dévorait les mets qu'elle avait choisis. Il se leva et alla se servir au buffet. Il hésitait. Finalement, il prit un bouillon clair, du riz et des légumes. Pour la sauce, il mélangea dans un petit bol diverses potions mises à disposition. L'ensemble n'était pas mauvais et la sauce avait un goût assez space et indéfinissable entre le sucré et l'acide. Il finit le repas avec un thé semi-fermenté Da Hong Pao (Grand robe rouge).

-Vous avez une idée pour la suite du programme? dit la Saint du Corbeau qui revenait de ses rêveries.

- Je n'en ai aucune idée, ça m'a l'air d'être une petite ville tranquille. Je vais aller marcher un peu pour digérer et m'entraîner dans le bois environnant pour me dérouiller un peu.

Il se leva et quitta la table, sans attendre les deux jeunes femmes. Il remonta à la chambre chercher sa pandora box puis partit en direction du bois. Les plus jeunes enfants le dévisageaient et le montraient du doigt, se demandant ce qu'il portait sur son dos. Il était vrai que les clothstones étaient plus pratiques et plus légères. Il passa sa main droite sur le dos de sa main gauche machinalement... Il marcha un long moment pour trouver un coin tranquille. Soudain, il sentit des cosmos étrangers. Il déposa sa pandora box et posa sa main droite dessus et s'écria "Orion's cloth" pour revêtir son armure. Une sensation de puissance déferlait sur tout son corps: l'armure était un être vivant dont il ressentait le sang couler, le cœur battre et son âme! Cependant, sa cloth gardait une part mystérieuse, il n'en avait pas encore découvert tous les secrets et toute sa capacité.

Des Pallasites! Était-ce une nouvelle escadrille ou bien annonçait-il une nouvelle funeste de son camp mené par Harbinger? Le combat fut très rapide et des attaques de cosmos suffirent largement: il ne s'agissait que de simples gardes et le Pallasite de rang 2 s'éclipsa. Classique attitude des lâches. Néanmoins, le Silver Saint du Burin était salement amoché.  Il lui apprit qu'il n'accompagnait pas le Gold Saint du Taureau mais qu'il avait un petit quelque chose pour le Bronze Saint. Michelangelo ajouta que c'était urgent et qu'il comprendrait, par conséquent, il devait le laisser là et agir vite!

Il retourna précipitamment dans la chambre d'hôtel et une fois dedans, il sortit une grosse lourde boîte faite d'un alliage spécial très résistant avec des petites touches devant qu'on ne pouvait ouvrir qu'avec un mécanisme à suivre. En appuyant dessus, un son différent sortait, bref, il comprit vite qu'il fallait jouer un air. Il demanda de l'aide aux filles mais malgré plusieurs airs connus dont ♪The Imperial March♫  ("The Empire Strikes Back"), la boîte demeurait close. Il avait une furieuse envie de s'arracher les cheveux... Tout à coup, ses yeux s'illuminèrent et il joua "Pegasus Fantasy"!

La boîte s'ouvrit mais Eden fit une drôle de tête à la vue de ce qu'elle renfermait. Il se demanda si on ne se foutait pas un peu de lui! C'était une blague ou quoi? Un gadget kitchissime à touriste: une boule à neige! Il se mit à la secouer frénétiquement, cachant ainsi le décor moche à l'intérieur et en espérant ainsi découvrir le message mais il n'en était rien. Tout ceci commençait sérieusement à l'agacer et il jeta l'objet par terre. La lumière du soleil qui s'y réfléchissait dessinait plusieurs points. Ils se regardèrent et fermèrent le rideau pour obtenir une totale obscurité . Il secoua à nouveau la boule à neige puis à l'aide d'une mini lampe de poche: une ombre lumineuse d'un dragon se forma au plafond avec le mot "h2o". Le Saint d'Orion se redressa et dit:

- C'est Ryûhô, le Bronze Saint du Dragon. Il a besoin de nous aux 5 Pics!


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vent d'Est, Vent d'Ouest   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vent d'Est, Vent d'Ouest
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vent Glacé, le vent de la destruction
» "C’est le vent qui nous parle." "Et... Il dit quoi ?" "Je n’sais pas. Je n’parle pas le vent." Maé
» ? Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver ?
» Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]
» Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver. [Megara]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Romans Divers :: Autres Lieux :: Chine-
Sauter vers: