..
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Hateya Cante [finie!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Présentation de Hateya Cante [finie!]   Mer 27 Mai - 11:18

Vous.

Bonjour bonjour ! Je pense que la plupart d’entre vous me connaît, vu que je me suis retrouvée ici à l’époque où nous étions encore un forum Saint Seiya, et j’aime toujours autant le rp (8 ans de rp derrière moi…waw) puisque je reviens pour vous embêter ^^

Vous pouvez me surnommer comme vous voulez, les plus courants étant Cécé, Lilice, Aryan, etc etc

Votre Personnage.

Nom : Cante (prononcer Caun-Te)
Prénom : Hateya
Âge : 28 ans
Taille : 185 cm
Poids : 70 kg

Caste Choisie : Anima


  • Pour les Animas, merci de choisir votre créature Anima, et de décrire son pouvoir.


Le Wendigo

D’apparence peu sympathique, le Wendigo peut s’apparenter à une sorte de loup-garou zombie, bien qu’il ressemble davantage à un cerf se tenant sur ses pattes arrière, et dont les pattes avant démesurées touchent le sol. Squelettique, les os apparents par endroits, pelage dépenaillé et crocs aigus, ce cauchemar vivant est constamment affamé de chair fraiche (humaine, bien entendu). On raconte que lors des nuits d’hiver sans lune, on peut entendre son hurlement lugubre résonner.

Cet Anima est apparenté au froid et à la glace. Il est lié à un cimeterre, dont la lame semble dégager un froid mortel.

[j’ignore si je dois rajouter quelque chose de plus, n’hésitez pas à me le dire]

Rang : S

Ville ou Village De Naissance ( Vous référez à la carte de Velinoria : http://angelus-calou.bbactif.com/t1697-carte-de-velinoria ) Ponera

Description Physique :

Grande taille, carrure solide, des yeux gris à l’éclat dur et force considérable, tout porterait à croire qu’Hateya est un homme dans un corps de femme. Ce n’est certes pas le cas, mais on ne peut pas dire que la demoiselle soit particulièrement féminine. La seule coquetterie qu’elle se permet, si l’on peut dire, se trouve dans les nombreux ornements constitués de perles et de plumes qu’elle porte –et encore, il s’agit là d’une tradition dans sa famille.

Ses longs cheveux bruns sont en grande partie des dreadlocks, qu’elle maintient relevés à l’arrière de son crâne pour éviter d’être gênée, et qui virent naturellement au rouge sombre sur les pointes. Le plus souvent vêtue de vêtements passe-partout et pratiques, elle se sépare toutefois rarement de son long manteau couleur sable aux manches découpées qui a une certaine valeur sentimentale à ses yeux –seul souvenir de son frère ainé toujours par monts et par vaux jusqu’à ce qu’il meure d’une chute malheureuse. Par ailleurs, il ne faut pas se fier à la simplicité de sa tenue. Celle-ci cache de multiples poches où dagues, stylets et autres crochets attendent sagement d’être employés.

Ayant passé son enfance à escalader tout ce qu’elle pouvait escalader à Ponera, ainsi qu’à faire de longues parties de cache-cache en forêt, elle est plutôt agile et discrète malgré sa grande taille.

Détail notable : Hateya fume. Vous la verrez donc rarement sans sa pipe (une kiseru) au coin des lèvres. Elle n’est également jamais à court de tabac ou d’allumettes.

Description Psychologique :

Visage froid, peu expressif et l’air peu aimable en général, Hateya n’est pas simple à aborder. En effet, il est peu conseillé de tenter d’ennuyer la demoiselle, car si les regards pouvaient tuer, l’importun serait mort sur le coup… D’une nature calme et assez distante, la jeune femme ne se lie pas facilement aux autres pour diverses raisons, la principale étant qu’elle n’aime pas dépendre de qui que ce soit. Un silence valant mieux qu’un long discours, elle ne se montre pas très loquace, et lorsqu’elle parle, c’est toujours après avoir pesé ses mots.

Hateya sait faire preuve d’honneur, pas forcément en combat comme l’on pourrait s’y attendre –non, dans une bataille il lui importe davantage de vaincre que de respecter un quelconque code d’honneur-, mais dans le sens où, si une tierce personne venait à lui rendre un service, elle le lui rendrait dès que ladite personne en aurait besoin. Un prêté pour un rendu, comme on dit.

Par ailleurs, combattre ou tuer ne lui a jamais posé le moindre problème. Peut-être est-ce dû à sa nature détachée, ou à son Anima, mais quoi qu’il en soit, bien qu’elle n’y prenne pas plaisir, elle n’hésitera pas à faire couler le sang. Y patauger jusqu’aux genoux ne la ferait pas sourciller. L’Anima cité plus haut, un Wendigo, ne lui donne d’ailleurs pas vraiment bonne réputation –son attitude froide n’aide pas non plus- : beaucoup la croient cannibale.

Malgré sa tendance solitaire, Hateya n’est pas une meneuse. Ce genre de responsabilités ne lui seyant guère, la jeune femme préfère largement que quelqu’un d’autre se charge de donner les ordres. Cela ne signifie pas qu’elle est dénuée d’initiative –au contraire-, mais simplement que la perspective d’avoir des responsabilités et même des vies reposant sur ses épaules ne l’enchante pas.

Détail insolite qui tranche avec son comportement : la jeune femme est pieuse. Pas fanatique –elle n’irait pas tenter d’imposer ses croyances, et n’essayerais pas de tuer quiconque dont l’opinion diverge-, mais très respectueuse de sa déesse et de son culte. Elle se rend régulièrement au temple pour prier et croit à la salvation de l’âme après la mort.

Test RP imposé : La pire mission

Le calme régnait dans le petit village de montagne lorsque Hateya y parvint. Evaluant un instant les environs, sa pipe à long bec calée au coin des lèvres, la grande femme eut un rictus de déplaisir. Elle avait la nette impression de s’être trompée d’endroit. Fouillant dans la poche de son long manteau couleur sable, elle en extirpa l’ordre de mission qu’elle avait reçu la veille et le survola. Non, c’était bien la destination qu’on lui avait indiquée…

La brune croisa les bras, pensive. Quelque chose ne collait pas. L’ambiance, certainement…quel village habité par des pilleurs de temples et de tombes aurait une atmosphère aussi paisible ? Ce n’était peut-être qu’une impression…mais l’Anima avait rapidement appris à se fier à son instinct. Elle se décida donc à faire un tour du village, tout en réfléchissant à sa mission actuelle.

La missive que Hateya avait reçu était claire : un groupe armé avait fait exploser un temple grâce à une grande quantité de poudre à canon –ce qui indiquait que ces hommes avaient quelques moyens : un baril de poudre n’était pas donné, alors suffisamment pour détruire un temple… ?-, causant par là même la mort du prêtre, des officiants et des croyants présents à cet instant, et avaient au passage pillé la crypte dudit temple, dépouillant les quelques richesses déposées dans les tombeaux des officiants, sensées leur garantir un passage sûr dans l’au-delà.

Pieuse comme elle l’était, ce genre d’actes ne pouvait que révolter la guerrière. Et puis qui s’abaisserait à voler des tombeaux où l’on ne pouvait, de toute façon, pas récolter grand-chose ? Le lieu saint détruit n’était pas réputé pour sa richesse. Alors quoi ? Un acte contre la déesse elle-même ? Les iconoclastes existaient, évidemment, mais aucun agissement semblable n’avait été recensé ces dernière années.

Pensive, la brune craqua une allumette, rallumant sa pipe. Exhalant un nuage de fumée, elle considéra la situation. A première vue, rien ne semblait indiquer que les criminels logeaient là. Elle s’étira, faisant craquer ses cervicales, et souffla un nouveau filet de fumée. Elle était debout depuis six heures du matin. De la veille. Sitôt l’ordre reçu, elle s’était mise en route, avait seulement somnolé une petite heure sur sa monture, et n’avait atteint le lieu indiqué que le midi de ce jour-ci.

En d’autres mots, la fatigue commencerait à se faire sentir d’ici quelques heures.
Mais pour l’heure, la jeune femme comptait bien mettre le temps qu’il lui restait à profit pour mener un début d’enquête.

***

La nuit était bien avancée lorsque Hateya s’affala sur le lit de la petite chambre d’auberge qu’elle avait pris. Un grondement d’exaspération lui échappa. En réponse à son humeur, le cimeterre accroché à sa ceinture émit une brève onde glaciale qui, bien qu’en grande partie étouffée par le fourreau, déposa un peu de givre sur le matelas.

Cinq heures. Cinq foutues heures à tourner en rond dans ce village, à prendre des renseignements auprès de diverses personnes, tout ça pour rien ! Elle n’avait rien trouvé concernant ces vandales, nada, que pouic. Autant dire que son seuil de frustration allait atteindre ses limites très rapidement si le lendemain se déroulait de la sorte.

Alors oui, certes, elle ne s’attendait pas à ce que l’affaire soit réglée en deux ou trois coups de cuillère à pot. Mais tout de même ! Ne trouver strictement aucune information en cinq heures signifiait soit qu’elle était particulièrement nulle, soit qu’on n’avait pas besoin d’elle ici. Dans les deux cas, cela se révélait très frustrant.

Un sifflement fantomatique pointa à la lisière de son esprit. La brune posa la main sur son arme avec l’un de ses rares regards affectueux. Oui, son Anima était répugnant, sanguinaire, toujours assoiffé de sang, mais il faisait partie d’elle. Et elle ne pouvait pas lui en vouloir d’avoir envie de faire un peu de bazar aux alentours pour attirer leurs cibles. Cependant, elle le calma vite : on lui avait recommandé la discrétion, ce n’était sûrement pas par hasard.

Secouant la tête, la jeune femme se dévêtit, gardant son Anima à portée de main –à savoir à côté d’elle sur le lit-, retira ses ornements et défit le lien qui retenait ses dreadlocks, qui retombèrent en lourde cascade sur son dos. Ceci fait, elle s’allongea, croisant les bras sous sa tête. Demain serait une grosse journée, car elle avait la ferme intention d’en apprendre plus. Quitte à sauter sa nuit.

Hateya céda au sommeil, fermant ses yeux à l’éclat métallique, gardant une oreille aux aguets.

***

Trois jours d’écoulés, et la jeune femme commençait à s’ennuyer ferme. Elle avait beau avoir traversé le village en long, en large et en travers, elle n’avait rien trouvé de très important qui pourrait la faire avancer dans sa mission. Peut-être que sa présence était réellement superflue. Cependant, en elle-même, Hateya avait du mal à y croire : à moins d’une farce cosmique, on ne l’aurait pas dépêchée dans les environs par hasard…si ?

Elle soupira. Au point où elle en était, elle n’avait plus qu’à explorer la forêt voisine –elle se refusait à rentrer bredouille. Qui sait, peut-être que Shemyazah aurait la clémence d’éclairer sa voie…

***

En majorité constituée de conifères, la forêt recouvrait la quasi-totalité du flanc de la montagne où était accroché le village. Hateya put même relever les traces de bêtes sauvages telles que des sangliers, des lapins, et autres renards. Par contre, les traces humaines étaient rares et visiblement vieilles de plusieurs jours…donc personne n’était allé vers le village par cette voie là depuis qu’elle était arrivée.

La brune jaugea la solidité des branches d’un arbre à côté d’elle, et entreprit de s’élever un peu. Bien que la pinède soit dense, elle parvenait à voir les alentours. La jeune femme resta ainsi plusieurs minutes, jusqu’à ce qu’un détail insolite n’accroche son regard : une cavité, trop grande pour appartenir à un renard ou à un loup, et trop petite pour un ours.

*Voilà qui est curieux…*, songea-t-elle en descendant de son perchoir, se dirigeant vers ce qu’elle avait repéré. *De plus en plus curieux…*, constata-t-elle en avisant la façon dont la terre était solidifiée pour maintenir la cavité en état. C’était de la magie, ou alors elle ne s’y connaissait pas.

Se glissant avec prudence dans l’aménagement, obligée de se baisser à cause de sa grande taille, Hateya laissa le temps à ses yeux de s’habituer à la pénombre avant de continuer. Pour l’instant, rien de remarquable : un couloir qui s’enfonçait horizontalement dans la montagne, la seule lumière provenant de l’ouverture de la cavité.

Soudain, elle se figea. Ses sens l’avertissaient de quelque chose. Et elle avait appris depuis fort longtemps à se fier à son instinct. Fronçant les sourcils, la guerrière avança avec encore plus de prudence, silencieuse comme un chat malgré sa carrure qui, si le boyau avait été un poil plus petit, lui aurait rendu la tâche bien difficile.

Puis, alors qu’elle se baissait pour passer sous un étai, elle sentit un grand frisson parcourir sa colonne vertébrale. Là, sur le mur, à l’instant…elle avait vu une ombre. Pourtant, il n’y avait plus de lumière à ce stade de la galerie. Elle blêmit en entendant un léger bip. Cette ombre, c’était la sienne… Et ce bip…

Ses yeux s’écarquillèrent.

*Une pierre magique d’activation !*

C’est à ce moment précis que tout explosa.

***

Un long gémissement de douleur échappa à Hateya lorsque celle-ci ouvrit les yeux. Au début, elle ne distingua rien d’autre que du blanc. Du blanc partout. Quand elle voulut remuer, elle constata que son corps ne bougeait pas.

*Wendigo…*

Un sifflement spectral résonna entre ses oreilles. La coquille de glace qui l’enveloppait se fendilla, puis s’effondra lentement, la délivrant dans un paysage d’apocalypse. Un brouillard brun, de poussière et d’écorce, obstruait le ciel. Autour de la jeune femme, tout n’était que désolation : ce qui ressemblait à une énorme coulée de terre avait tout englouti sur des kilomètres. Elle pouvait déceler des volumes encore intacts, probablement des arbres ou…

*Un instant.*

Repoussant une dreadlocks échappée derrière son oreille, Hateya se redressa, regardant autour d’elle. Lorsque la poussière retomba un peu, elle se sentit pâlir.
Tout un pan de la montagne avait disparu. Et le village qui allait avec aussi.

-Non…, murmura la guerrière.

Bien qu’elle soit d’une nature froide, elle ne parvenait pas à rester indifférente. Pas cette fois. A côté d’elle, la forme cadavérique du Wendigo hulula sinistrement en écho à ses sentiments. Hateya enfouit une main dans la fourrure miteuse et poisseuse de la créature, sentant le froid s’insinuer dans ses doigts alors qu’elle pouvait compter les vertèbres de la bête. Près de son visage, les côtes à nu de son Anima exhalaient un souffle puant de sang caillé et de chair pourrie.

-Manger…, chuinta le cerf-garou zombie en faisant crisser ses dents jaunies et anormalement longues pour une tête d’herbivore. Il sentait l’odeur du sang et de la chair morte, qui excitait sa faim éternelle.

Hateya avança, la main toujours enfoncée dans le pelage sale de la bête qui la suivit docilement, laissant à chaque pas une longue trace de givre qui mettait plusieurs secondes à fondre. La brune sentait au fond d’elle la faim dévorante de son Anima qui se manifestait. Cette envie de déchiqueter la première chose constituée de chair à sa portée. De boire son sang jusqu’à la lie. De se baigner dans ses entrailles encore fumantes et de croquer ses os pour en extraire la moindre goutte de moelle.

Elle ne connaissait que trop ces pulsions ravageuses, meurtrières, qui surgissaient à chaque fois que cette partie de son âme s’éveillait. Elle savait également les réprimer –fort heureusement, sinon ce serait un véritable désastre.

La guerrière avança jusqu’à l’épicentre du drame, là où se trouvait précédemment le boyau dans lequel elle s’était enfoncée. Cette partie de la montagne avait été soufflée par l’explosion de plusieurs tonnes de poudre piégées, déversant terre et débris sur le village en contrebas, l’emportant et balayant tout sur des kilomètres. Ravageur, instantané, meurtrier.

Aucun survivant, que ce soient les villageois ou les pilleurs de tombe qu’elle recherchait. Visiblement, ils n’avaient pas prévu d’être repérés, remarqua-t-elle en avisant un bras déchiqueté qui dépassait de sous un tronc d’arbre.

A ses côtés, le Wendigo se mit à saliver et à émettre de petits sifflements plaintifs, dévoré par une faim grandissante qui ne cesserait jamais tout à fait.

-Vas-y…mange, l’autorisa la jeune femme en s’asseyant sur une souche rescapée avec une grimace. Elle devait avoir un ou deux trucs fêlés à cause de la chute. Son Anima avait beau l’avoir en grande partie protégée de l’impact, elle n’en restait pas moins humaine.

Elle ne sourcilla pas quand un morceau de ce qui devait être un intestin vola non loin d’elle. La créature mangeait toujours salement, mais avait l’avantage de tout faire disparaitre, squelette et sang précédemment répandu compris.

Les bruits de griffes fouissant la terre pour trouver des corps ne cessèrent pas durant plusieurs heures, accompagnés de mastication, de morceaux spongieux et non-identifiables volant un peu partout en même temps que du sang, le Wendigo s’empressant de tout nettoyer avec soin lorsqu’il eut fini de dévorer les cadavres. Et il avait encore si faim… La bête posa sa tête dégoûtante de sang coagulé sur les genoux de sa compagne, le givre envahissant les vêtements de cette dernière. Peut-être lui donnerait-elle davantage à manger… ? L’espoir brilla dans les orbites creusées du cauchemar sur pattes, faisant scintiller ses yeux rouges.

Hateya promena sa main le long des bois majestueux de son Anima :

-Sois sage. Dors, maintenant.

La bête, docile sous la poigne de sa maitresse, se délita en un brouillard glacé, réintégrant le cimeterre pendu à la taille de la jeune femme.

Cette dernière se leva enfin, promenant son regard métallique sur les lieux ravagés, et porta une main à son cœur.

-Ô Shemyazah…puissiez-vous guider les âmes innocentes qui viennent de périr, et leur offrir une vie meilleure pour leur prochain cycle…, murmura-t-elle si doucement que seul le vent l’entendit.

Ultime prière pour ces vies gâchées.

L’accomplissement de cette mission avait un goût bien amer…


Dernière édition par Hateya Cante le Mar 7 Juil - 20:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lalibela Temn'Ishuvala
Chevalier D'Or Des Gémeaux
avatar

Masculin
Age : 30
Messages : 4169
Inscription : 12/07/2008
Citation : Le Destin N'Est Que La Trame De L'Histoire

MessageSujet: Re: Présentation de Hateya Cante [finie!]   Jeu 18 Juin - 0:33

petit up

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Hateya Cante [finie!]   Jeu 18 Juin - 17:44

Sorry, j'update d'ici fin de semaine, je pense ^^ j'ai eu un blocage
Revenir en haut Aller en bas
Lalibela Temn'Ishuvala
Chevalier D'Or Des Gémeaux
avatar

Masculin
Age : 30
Messages : 4169
Inscription : 12/07/2008
Citation : Le Destin N'Est Que La Trame De L'Histoire

MessageSujet: Re: Présentation de Hateya Cante [finie!]   Jeu 18 Juin - 17:51

ok ca marche. Tu trouveras une annonce pour un event dans la partie annonces Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Hateya Cante [finie!]   Mar 23 Juin - 17:36

Ayé! C'est enfin terminé ^^
Il ne reste plus que le test rp
Revenir en haut Aller en bas
Lalibela Temn'Ishuvala
Chevalier D'Or Des Gémeaux
avatar

Masculin
Age : 30
Messages : 4169
Inscription : 12/07/2008
Citation : Le Destin N'Est Que La Trame De L'Histoire

MessageSujet: Re: Présentation de Hateya Cante [finie!]   Mar 23 Juin - 19:40

Parfait, parfait.
Tristan m'a dit qu'il pensait avoir entendu que tu passais le BAC. A ce titre, tu peux t'inscrire à l'event et y participer, tout en réalisant ta présentation.

Tu pourrais contacter Shin rapidement stp, savoir si elle veut participer à l'event ?

Pour ton post rp, voici :

" Raconte moi la pire mission réalisée ton personnage. "

Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Hateya Cante [finie!]   Mar 7 Juil - 0:51

Alleluia! J'ai fini!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Hateya Cante [finie!]   Mar 7 Juil - 20:19

Caun-Te... partirÔOôoh O2

Vraiment une bonne présentation je trouve. J'aime beaucoup ton personnage. Très peu de fautes, c'est super agréable. C'est plaisant à lire, tu maîtrises déjà très bien ton personnage et son caractère ainsi que la relation particulière avec le Wendigo. Un registre d'expression varié et le changement de rythme est très bien réussi, les actions se déclenchent soudainement et brutalement. On ressent des enjeux vraiment importants, d'une grande ampleur suite à l'explosion. Bref, t'es validée quoi ! Very ver happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Hateya Cante [finie!]   Mar 7 Juil - 20:24

Merciii Smile
J'avais peur de mal mener le truc, mais visiblement je me faisais du souci pour rien. Il m'a fallut un peu de temps pour me mettre dans la peau d'Hateya, mais maintenant c'est fait!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Hateya Cante [finie!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Hateya Cante [finie!]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche de présentation de Cerise Mercier [FINIE]
» Présentation de Téos (Finie, attente de validation)
» [Validée][Validée]Présentation de Kazu / Revo. [finie]
» Présentation de Kalis Antoy (Finie)
» Présentation d'Arumerita Karoku [Finie!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Romans Divers :: Présentations-
Sauter vers: