..
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Mer 3 Juil - 13:53

Installé sur son trône, au bout de la grande salle qui allait bientôt accueillir la totalité des généraux, Poséidon ne bougeait pas, il attendait … les yeux fermés… plongé au plus profond de son esprit. Cela faisait peu de temps que le Dieu des mers s’était de nouveau réincarner dans le corps de Julian qui avait maintenant l’habitude et qui savait à présent quel était son rôle. Sauf que contrairement à la dernière fois ou le combat contre Athéna représentait certes un enjeu important mais pas crucial, cette fois le Dieu des mers est prêt à asservir complètement l’esprit de Julian et à s’éveiller totalement …

En effet cette fois ce n’est pas une simple gamine qui va devoir affronter mais bel et bien le Roi suprême, son propre père, Cronos … L’enjeu était bien différent dans ce cas là, ses frères allaient-ils intervenir ? Poséidon l’ignorait, il pensait que Hadès n’allait pas bouger ça c’était quasiment certain mais quelle allait être la réaction de Zeus ? Et celle d’Athéna ? Tant de question flottait dans la tête du Dieu mais pourtant aucune réponse. En tout cas une chose était sure, les Titans n’allaient pas se contenter de juste quitter le Tartare et de se balader les mains dans les poches en buvant des bières… O non. Leur but était clair, ils vont vouloir éradiquer toute leur descendance, que ce soit Poséidon, Athéna ou n’importe qui d’autre.

Cependant, il ne fallait pas pour autant considérer Cronos comme la seule menace. Même si une alliance entre Poséidon et Athéna serait bénéfique pour les camps, sera reste quasiment impossible à réaliser. Athéna reste une menace, de moindre mesure mais une menace qu’il faut éradiquer le plus rapidement possible pour ne pas qu’elle puisse mettre des bâtons dans les roues.

Les yeux de Poséidon s’ouvrirent tout doucement et lentement il se leva et se retourna pour avoir au centre de sa vision, le Main Blade Winner, symbole de la ténacité et de la puissance du peuple des profondeurs. Il regarda le pilier pendant de longue minute en se remémorant sa précédente bataille avec la déesse de la guerre. Athéna … Saori … Il pivota alors son regard vers le haut puis referma les yeux une nouvelle fois. Peut être n’avait t’il pas le choix finalement, Cronos était déjà une menace assez redoutable… le Dieu des mers devait alors commencer à affaiblir Athéna voir à la soumettre à lui pour ne pas qu’elle puisse contrecarrer ses plans.

Il ne fallait cependant pas trop se précipiter non plus, certes on dit que la meilleure défense c’est l’attaque mais si les troupes de Poséidon attaquent le sanctuaire d’Athéna, le sanctuaire sous marin restera à la merci de n’importe qui… Enfin, ce n’est pas réellement les piliers qui sont important à défendre, c’est plutôt … Atlantis…

Poséidon prit son trident qui était adossé à son trône et alla se rassoir, il avait demandé à tout ses généraux de venir dans cette salle pour une réunion de la plus haute envergure. A présent il savait ce qu’il allait leur dire et rien ne pourra changer les idées du Dieu aquatique. L’attaque du sanctuaire était imminente, il fallait se préparer à partir avec un objectif bien précis en tête.

Les yeux clos, il attendit que son premier invité arrive…


Spoiler:
 


Dernière édition par Poséidon le Mer 3 Juil - 18:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Mer 3 Juil - 17:26

La Général est comme à son habitude de garde à son pilier afin de veiller à la protection de celui-ci. Pour faire passer le temps à être à l'affut du moindre petit bruit ou odeur dans un vaste périmètre. Comme d'habitude la journée est calme et c'est la nuit que l'on lui bousille. La nuit dernière une fois de plus, elle fut réveillée dans les environs d'une heure du matin par un bruit de nature inconnu provenant de la faune marine se trouvant haut dessus de la tête

Enfin, enfin, c'est l'heure de la réunion au sommet organisé par l'Empereur Poséidon et il ne serait pas correct d'arriver en retard. Surtout après les extravagances que ma mère a faites devant l'Empereur.

Et en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire je me retrouve déjà en bas des marches du Temple de l'Empereur. Il est vrai en même temps que je déplace très vite, mais cesse de blablaterie inutile pénétrons dans le temple.

Calliope grimpa les marches deux a deux pour se retrouver rapidement dans l'immense hall principal du temple en se perdant dans ses pensées, elle repense à la charcuterie à laquelle elle a participé il y a cinq siècles et dire qu'il n'en fallut que très peu pour qu'elle parvienne à libérer sa mère du Tartare et à cause d'un seul et unique Saint tout a capoté. Calliope reviendra très vite au sens des réalités une fois devant la porte de la salle menant à l'assemblé, elle y pénétra

D'habitude Calliope conserve en toute circonstance une apparence humaine de son propre corps ainsi que les yeux fermés, mais puisqu'elle se trouve face à son dieu elle reprit sa véritable apparence et ouvrit les yeux. D'ailleurs, la véritable apparence de Calliope n'a rien d'humain, elle n'est d'ailleurs même pas une humaine elle-même, Calliope est Titanoreptilienne.


- Respect et robustesse, Calliope des Lyumnades, fille de Mnémosyne a votre service Empereur Poséidon

La Général fit une déférence et se prosterna devant le Dieu des Océans de manière très respectueuse et puis alla s'assoir à la place qui est la sienne. Jusqu'à présent Calliope ne s'est jamais au grand jamais montrée aux autres Généraux et encore moins dans sa véritable apparence. Espérons que cela ne les choqueront pas
Revenir en haut Aller en bas
Lalibela Temn'Ishuvala
Chevalier D'Or Des Gémeaux
avatar

Masculin
Age : 30
Messages : 4169
Inscription : 12/07/2008
Citation : Le Destin N'Est Que La Trame De L'Histoire

MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Mer 3 Juil - 21:57

Comme à son habitude, Atlassa prenait un peu de repos dans son antre, bâti à l'intérieur même du pilier soutenant la mer Atlantique Sud. A l'intérieur, se trouvait une immense bibliothèque, couvrant une vaste étendue de sujets, aussi divers que variés. Elle aimait les livres, plus que de raison. La journée avait été rude. Atlassa l'avait passée à l'académie d'Atlantis. Elle y occupait le poste de professeur. Elle se chargeait d'y enseigner l'histoire, la culture atlante, et la vérité quant aux origines des hommes, et leur place dans l'univers. Elle avait été saisie, une fois tous les ouvrages à sa disposition engloutis. Elle ne soupçonnait pas, tout ce qu'elle y découvrit.

Un peu de repos, une bonne petite douche, un peu de lecture, avant d'entamer une nouvelle journée. Les cris des enfants, c'était bien cela le plus harassant. Cependant, elle ne pouvait cacher sa joie, son enthousiasme. Enseigner était une véritable passion, et elle s'était prise d'affection, pour cette adorable marmaille. Elle partageait son temps, entre la classe et la zone d'entraînement. Atlassa était un professeur, certes, mais elle occupait également la fonction de Général, au sein de l'armée de Poséidon. Elle faisait partie intégrante du corps d'élite du Dieu Des Océans. De même, étant une descendante de l'un des fils de Cronos, elle partageait un patrimoine génétique commun, avec celui auprès duquel elle avait prêté allégeance.

Alors qu'Atlassa était absorbée par sa lecture, une vague de cosmos parcourut la totalité du Sanctuaire Sous-Marin. Poséidon se plaisait à véhiculer des messages à l'attention de ses soldats, par ce curieux procédé. Aussi, il convoquait une réunion extraordinaire de ses Généraux.

** Intéressant. **

Ainsi, les rumeurs qui couraient depuis quelques jours étaient bien fondées. Une invasion du Sanctuaire d'Athéna était réellement imminente ?!?!? Atlassa referma son livre, se promettant d'y revenir, dès que possible. Elle caressa la couverture de cuir, parfaitement reliée. Elle passa le doigt, pour effacer quelques particules de poussières, et chatouiller les quelques lettres dorées, constituant le titre. Elle enleva ses lunettes, et les posa non loin, sur une petite commode. Elle se leva, et prit la direction d'un renfoncement, au fond de sa pièce de vie. En effet, sa demeure se trouvant à l'intérieur du pilier obéissait à une logique assez simple dans le fond.

Derrière le pilier, se trouvait une porte donnant sur un escalier descendant quelques mètres plus bas. Une fois en bas, l'escalier débouchait sur une pièce de vie. On y trouvait le nécessaire, pour pouvoir y vivre, simplement, mais sans manquer de rien. Sur le côté, une salle d'eau, faisant office de salle de bain. Dans le fond, un renfoncement. La lumière éclairait difficilement cette partie souterraine du pilier, mais ce renfoncement abritait en fait un Naos. Le Naos était une salle où reposait normalement une divinité. Atlassa, en hommage à Poséidon, en avait fait construire un, pour y faire reposer son écaille. Protégée par deux double portes, l'écaille de la Sirène Maléfique trônait là, derrière. Fière, altière, elle semblait dotée d'une volonté propre, implacable. Nourrie par l'antique cosmos du Dieu des Océans, la force qui s'en dégageait était palpable.

Atlassa endossa son armure, avec solennité, puis ayant placé son casque, comme l'on ceint une tiare, un diadème, elle prit la direction de la sortie. Elle parcourut les kilomètres la séparant du temple de Poséidon, au centre du Sanctuaire Sous-Marin, puis se retrouva rapidement dans la salle du trône.

Poséidon était là, majestueux, tout en beauté. Son cosmos écrasant convenait parfaitement à la beauté des héritiers de la lignée Solo. Cette famille engendrait des enfants d'une beauté sans pareil, dotés d'un charisme hors normes. A ce charme envoûtant, était associée une parfaite éducation, le tout saupoudré d'une intelligence confinant au génie.

Atlassa, consciente de la chance qu'était la sienne, s'inclina avec déférence. Elle donnerait jusqu'à sa mort, pour protéger cet être millénaire, éternel, qui avait vu le jour après que le monde soit devenu monde. Ses yeux brillaient tels des saphirs, et Atlassa n'osait prolonger ce voyeurisme, qu'elle estimait déplacé. Elle baissa les yeux, ferma les paupières, et se tint prête à recevoir les ordres de son Seigneur & Maître.

« Général de la Sirène Maléfique, à votre service. déclama-t-elle.

Puis elle attendit patiemment, calme, sereine et posée, comme à son habitude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Ven 5 Juil - 14:24

Assis sur les escaliers menant à son Pilier, celui du Pacifique Sud, Kyros, les bras accoudés sur ses jambes et les mains qui soutenaient sa tête, regardait le temps défiler devant lui. Même si son Écaille de Scylla reposait à ses côtés pour la simple raison qu'il ne l'avait pas encore revêtu, il attendait l'arrivée d'une quelconque menace pour pouvoir faire son boulot de gardien. Si il était encore en train de mener une vie normale à la surface, en aucun cas il ne deviendra gardien de parking, de zoo ou alors videur en boîte de nuit, quoique, sa carrure l'en aurait empêché de toute façon.

Toujours en train de contempler le vide maritime, Kyros sentit plusieurs cosmos en activité dans le Sanctuaire Sous-Marin. Ils semblaient tous se diriger au Temple du Seigneur Poséidon.
En y repensant bien, il était vrai que cette nuit, alors que le jeune homme essayait de trouver le sommeil sur son lit, dans une petite maisonnette à Atlantis, il sentit une sensation des plus étrange flotter dans l'atmosphère.

_ Ça y est, je commence à rêver... je vais enfin bientôt m'endormir...

Le général de Scylla se releva et aperçut au loin un mouvement. Peut-être était-ce un de ses frères d'armes qui se rendait au Temple ? Et ce n'était pas le seul. Peut-être s'agissait-il d'une réunion. En y réfléchissant bien, l'énergie qui flottait dans l'air cette nuit pouvait peut-être appartenir au Seigneur des Mers car, d'après une conversation qu'il avait entendu, Poséidon avait l'habitude de communiquer des messages télépathiques à ses troupes pour les faire venir à la salle du trône, geste annonçant le début d'une réunion.

Descendant une à une les marches et une fois arrivé en bas, Kyros prit directement le chemin menant au Pilier du Pacifique Nord. Il se mit ensuite à accélérer le pas pour ne pas trop tarder et arriva rapidement à destination. Il vit Kayla, Générale du Cheval des Mers, assise sur les marches qu'il grimpa aussitôt en criant.

_ Kayla !! Je crois que j'ai rêvé hier soir !! Y a une réunion chez Poséidon, je crois !!

Il se mit soudainement à freiner dans sa course, manquant de trébucher sur une marche et refit le chemin inverse, toujours en courant.

_ J'ai oublié d’emporter mon Écaille !! Attends moi, sœurette, je reviens !

Lorsqu'il se retrouva à son point de départ, son Écaille était toujours là, posé sur une marche.

_ Brave Écaille. Tu m'as sagement attendu ici, ironisa-t-il. Faudrait que je fasse plus attention à l'avenir. Je ne peux pas me permettre d'oublier ce genre de chose.

Après l'avoir enfilé, il retourna chercher sa sœur. Celle-ci était toujours là, assise sur la même marche.

_ Brave sœurette. Tu m'as sagement attendu ici, toi aussi ?

Maintenant que les petits oublis eurent  été réglé, direction le Temple de Poséidon.
Arrivé à la salle du trône où siégeait le dieu des 7 Mers, deux autres Généraux étaient déjà présents, agenouillés devant celui qui règne sur les océans. Kyros imita leur pose et se présenta.

_ Kyros, Général de Scylla. … Pour vous servir !


Dernière édition par Scylla No Kyros le Ven 5 Juil - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Ven 5 Juil - 14:24

Les jambes croisés, une main soutenant nonchalamment son menton et l'autre pianotant une mélodie dans le vide, Kayla était assise sur l'une des nombreuses marches qui menait au Pilier qu’elle devait protéger. Elle écoutait pensivement un air de piano diffusé par une petite radio posée près d’elle, profitant patiemment du calme qui régnait.

*Si seulement mes journées pouvaient ressembler à celle-ci…* soupira-t-elle en inclinant la tête sur le côté.

De temps à autre, lors des moments comme celui-ci, qu’elle appréciait et qui la rendait à la fois un peu nostalgique, il lui venait parfois de regretter son ancienne vie, cet éternel quotidien où les jours se ressemblaient presque toutes. Elle qui n’aimait pas trop le changement, devenir générale de Poséidon avait été un grand bouleversement dans sa vie. Mais ce n’était pas comme si elle avait voulu l’être.  Après tout, Kyros était la seule famille qui lui restait, et c’était lui qui avait choisi cette voie. Ne voulant pas être séparée de son jumeau, la jeune fille avait décidé de le suivre. Et désormais, elle se trouvait là, à garder le Pilier du Pacifique Nord, attendant l’instant pour le protéger, ou encore qu’une autre de ces « guerres saintes » éclate. D’ailleurs, elle avait le pressentiment que l’une d’elle allait bientôt commencer, ce qui expliquerait la réunion qui allait débuter sous peu. Pourtant, dans l’heure, son seul désir était de jouer un air de piano, mais le devoir passait toujours avant plaisir. Après tout, il y avait toujours des choses et des personnes à protéger, non ? L’Italienne soupira de nouveau : il était temps d’y aller, elle sentait déjà plusieurs cosmos des autres généraux se mettre en mouvement. D’ailleurs, elle sentit également celui-ci de son frère se rapprocher de sa position…

- Kayla !! Je crois que j’ai rêvé hier soir !! Y a une réunion chez Poséidon, je crois !!

- Et c’est maintenant que tu le remarques ? sourit-elle, amusée par l’attitude frivole de son jeune frère.

- J’ai oublié d’emporter mon Écaille !! Attends-moi, sœurette, je reviens !

Kayla lâcha un soupir agacé. Kyros était toujours aussi tête en l’air… La jeune fille se leva et se dirigea vers son Pilier, pour prendre son Écaille, qu’elle n’avait non plus pas encore revêtu. Bien qu’aveugle, elle marchait sans hésitation, habituée à cet endroit et un peu grâce à son cosmos. Elle mit donc la main sur son armure et la revêtit, puis retourna en bas des escaliers, pour attendre Kyros. Celui-ci arriva quelques minutes plus tard.

- Brave sœurette. Tu m’as sagement attendu ici, toi aussi ?

- Crétin… tiqua la jeune Italienne en claquant gentiment l’arrière du crâne du Général de Scylla.

Les deux jumeaux se dirigèrent ensuite vers le lieu de la réunion et arrivèrent quelques instants plus tard. En plus de Poséidon, deux autre Générales étaient présentes : celle de la Sirène Maléfique et celle des Lymnades – qui avait un étrange cosmos.

- Générale du Cheval des Mers, Kayla à votre service.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Dim 7 Juil - 1:26

Comme à son habitude, Sypher était assis et méditait dans une petite pièce installée directement à l'entrée de son temple, cette pièce était faite toute à son effigie, c'est à dire, la plus simple possible. La dite pièce était la plus sobre possible et, surtout, vide. Le vide... c'est un peu ce que ressentait Sypher pendant ces méditations, une sensation de vide profond, dû surement à la concentration maximale produite pour pratiquer cet exercice qui pouvait paraître un peu dérisoire mais qui, au contraire, permettait au gardien de l'Océan Arctique de ressentir au maximum toutes les sensations imperceptibles en temps normal. Grâce à ces temps de concentration de l'esprit, Sypher pouvait percevoir l'environnement qui l'entourait pour se fondre totalement avec les éléments. Durant la méditation, il était possible d'être troublé par des faits extérieurs, et, ce jour ci, c'était d'une bien étrange manière que le Général Kraken allait être dérangé. Alors qu'il était en plein exercice, il ressentit un cosmos très puissant, tellement puissant que les yeux de Sypher qui étaient alors fermées s’ouvrirent net. Il pensa alors...  

*Une seule personne à Atlantis est capable de produire un tel cosmos et ce n'est autre que Poséidon, il veut surement par cet action nous transmettre un message...*

A peine les pensées du jeune homme finies qu'il se leva d'un ton dur, le claquement de son pieds sur le sol résonna à l'intérieur de la petite pièce dans laquelle il se trouvait. Une fois levé, il sortie de la salle de méditation, il se trouvait alors dehors. Voulant se diriger vers ses quartiers se trouvant à quelques mètres de l'endroit où il se situait, il ne pue s’empêcher d'observer un bref instant son beau pilier dont il était si fier.

Au bout de quelques instants, le Général Kraken arriva à destination de ses appartements. Une fois à l'intérieur, il se rendit dans sa chambre, à l'intérieur de celle-ci se trouvait, en plus des autres affaires présentes, une petite boîte "marine" qui trônait fièrement sur sa commode. Elle scintillait de mille feux.

Spoiler:
 

A l'intérieur de l'outil de rangement se trouvait un magnifique collier qui avait comme décoration principale un joyaux représentant les différents éléments qui fondent notre planète.


Spoiler:
 


Ce collier était en fait un cadeau de sa mère morte il y a peu, ce fût d'ailleurs le dernier cadeau qu'il reçut d'elle. A peine le collier prit dans ses mains que Sypher le mit autour de son coup, avant de verser une petite larme de tristesse.


Ceci fait, le jeune n'avait plus qu'à mettre son écaille pour, enfin, pouvoir se rendre au près du Dieu des mers qui l'attendait alors avec impatience comme pour tous les autres généraux. Sypher endossa alors son armure, puis, plaça son casque avec allure sur sa tête. Il était alors fin près.  

La traversée fût moyennement longue mais au bout de quelques minutes, le Gardien du Pilier de l'Océan Arctique se trouva seul devant les grands escaliers menant au Temple sous-marin de Poséidon, Gardien du Pilier mère d'Atlantis. Sypher ne mit pas bien longtemps avant de se retrouver en face de l'Empereur de Mers, qui se situait quand à lui à l'intérieur de la salle du trône. En tournant la tête quelques dixièmes de secondes, le Général de Poséidon s’apercevait que quatre des sept généraux étaient déjà présents. Peu après, le Kraken s'avança vers le Julian Solo dit Poséidon et s'agenouilla devant lui, il dit ensuite :

- Sypher, Général du Kraken, Gardien du Pilier de l'Océan Arctique, pour vous servir.

Sypher ne le montrait pas à ce moment précis mais il avait un mauvais pressentiment sur le "pourquoi" de cette réunion mais si une chose était certaine, ce que cet entretient avec Poséidon allait se révéler très important, tout de même, on ne déplace pas les sept généraux souverains des Mers et des Océans pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Otomaru Gin
Nouveau Leader de l'Akatsuki
avatar

Masculin
Age : 32
Messages : 2402
Inscription : 12/07/2008
Citation : On ne peut abolir la guerre que par la guerre. Pour qu'il n'y ait plus d'armes, il faut prendre les armes. (Mao Tsé-Toung)

MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Lun 8 Juil - 13:22

Ils étaient enfin arrivés au pilier de l’Atlantique Nord. Pour eux qui avaient de petites jambes, ces marches leur paraissent très longues, mais au final, ils étaient tous deux venu pour le voir et peut-être pouvoir jouer avec lui. Julius et Brianna étaient deux enfants vivant à Atlantis, qui plus est des jumeaux. Les cours de l’académie avait fini un peu plutôt aujourd’hui et ils s’étaient directement éclipsé en direction du sanctuaire sous-marin. C'était naturellement interdit pour les enfants, l’environnement n’étant pas adapté à de si petit être non entrainé, mais le général du pilier Atlantique nord n’était pas venu jouer avec eux à l’académie depuis plusieurs jours déjà, et même si pourtant il leur avait prévenu qu’il partait en mission pour plusieurs jours, l’envie de voir leur ami était devenu trop forte. Espiègle qu’ils étaient, ils connaissaient maintenant tous les petits passages qui leur permettait d’éviter les quelques marinas posté par-ci-par-là, et arrivèrent sans trop d’encombre devant le gigantesque pilier.

"Adoniiiiiiiis… hé hoooo Adoniiiiiis… tu es laaaaaà ?"

Ils avaient beaux crier après leur ami, mais le gardien des lieux était toujours absent. L’endroit était complètement vide, mais des marinas, habitué de voir ces deux petits chapardeurs venir assez souvent sans autorisation, finirait par arriver tôt ou tard. Déçus, les deux enfants s’apprêtaient à quitter les lieux lorsqu’un bruit étrange se fit entendre ; comme un bruit de craquement de verre. Ils se retournèrent et virent avec étonnement que l’air devant eux était en train de se fissurer de plus en plus. Soudainement, un gros morceau éclatât, laissant apparaitre de l’autre côté de la cassure un vide très sombre, ressemblant presque aux ciels étoilés qui étaient décrit dans les livres d’histoire à l’académie. Finalement, l’homme qu’ils attendaient fini par sortir de cet espace, mais quelque chose glaça le sang des deux jeunes enfants. Son armure d’habitude si brillante était recouverte de tellement de sang, qu’on aurait dit qu’elle était teintée de rouge. L’expression du visage du général, d’habitude si joyeuse et enjouée avec eux était si froide... instinctivement, les deux enfants firent un pas en arrière, ce qui ne manqua pas d’alerter le général. Lorsque ce dernier aperçu les deux enfants, l’expression de son visage changea directement et il couvrit son corps avec sa cape noire, afin de cacher la vue de tout ce sang à ces jeunes yeux. Il s’accroupit et essaya de les rassurer malgré ce qu’ils venaient de voir…

"N’ayez pas peur, ce n’est que moi… regardez, ce n’est que moi… Je m’excuse que vous m’ayez vu aussi sale, mais vous êtes encore venu à l’improviste aussi, vous savez qu’en tant que général et gardien de ce pilier, je devrais vous donner une punissions pour ça..."

Tout en sermonnant les deux enfants, il leur mit sur le nez de chacun des deux un gros nez rouge de clown qu’il venait de ramener de la surface pour eux. Ils se regardèrent tous les trois et se mirent à éclater de rire…

"Mais vous savez bien que j’en suis incapable hein, bandes de petit clown ! …C’est un petit cadeau que j’ai eu l’occasion de ramener pour vous de la surface… Je suis désolé mais je ne vais pas pouvoir rester jouer avec vous les amis, notre Seigneur Poséidon m’attend déjà."

Adonis regarda les deux enfants s’éloigner tout en jouant avec leur nez rouges. Il ne pouvait s’empêcher de repenser à lui et son frère jumeaux dans les contrées d’Asgard lorsqu’il était plus jeune. Il se dirigea ensuite vers ces appartements se trouvant à l’intérieur du pilier, comme c’était le cas pour tous les généraux... Bien qu’il n’y dormait presque jamais, ayant déjà une habitation à Atlantis. Il remplit une bassine d’eau et se la versa sur le corps à plusieurs reprises, faisant ainsi partir petit à petit tout le sang… Il avait ressenti l’appel de Poséidon alors qu’il venait à peine de remporter une bataille qui leurs avaient permis de reprendre le contrôle d’un des nombreux portails d’Atlantis se trouvant en surface.

Quelques minutes plus tard, Adonis arriva dans le temple de Poséidon. Ces bruits de pas métallique résonnaient sur le marbre pendant qu’il s’approchait du trône. Arrivé devant Poséidon, Adonis s’agenouilla comme les cinq autres généraux présent avait dû le faire devant lui. Il remarqua au passage que Calliope avait pris sa réelle apparence. C’était la première fois qu’elle osait se montrer sous cette forme face aux autres généraux. Adonis était rassuré de voir qu’elle avait finalement trouvé le courage de finalement se dévoiler de la sorte.


"Adonis, Général du dragon des mers au rapport mon seigneur. Le portail sud en surface menant à Atlantis a été reconquis comme vous me l'aviez demandé."

Bientôt le dernier général fera son entrée et le changement vers un nouveau monde pourra se mettre en marche !

_________________




Dernière édition par Sea Dragon No Adonis le Mar 6 Aoû - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Jeu 11 Juil - 18:22

Alors que les généraux se présentaient devant le seigneur des mers les uns après les autres, celui-ci ne bougeait pas, il restait là ... sur son trône... les yeux clos. Plongé dans son esprit, il écoutait à peine les présentations de tout ces invités. Le seul geste qu'il fit, fut un léger mouvement de la tête lorsqu'Adonis lui parla de la porte Sud. Stoïque ? ... non plutôt en pleine méditation. Lorsque le dernier généraux arriva, légèrement en retard, Poséidon ouvrit doucement les yeux et se leva. D'un coup sec, il tapa son trident sur le sol, le bruit retentis dans tout le temple, signe que le Dieu des mers était sur le point de prendre la parole.

- Je vous remercie d'être arrivé aussi rapidement, mes très chers généraux. Même si c'est la première fois que je vous réunis tous ici, je pense que vous vous connaissez déjà tous et par conséquent je vais passer les présentations. Comme vous avez sans doute pu le constater, il y'a beaucoup d'agitation à la surface... Mis à part Athéna qui continue à veiller sur cette planète qu'elle considère comme lui appartenant... une autre divinité s'est éveillé, même si pour tout avouer, je n'en est pas grand chose à faire. Je peux dire sans trop prendre de risque qu'il s'agit de ... Pallas. Pour dire vrai, son réveil m'arrange, vu la haine qu'elle éprouve par rapport à Athéna, elle va sans doute l'occuper assez pour que l'on puisse nous occuper nous même de son cas... En revanche, la chose qui m'inquiète le plus, c'est le réveil de lui ... Cronos, le roi des Titans... cela ne présage rien de bon, cependant pour l'instant, d'après ce que je peux percevoir, seul trois des titans dont lui ont réussi à s'échapper du Tartare, il faut donc que l'on agisse sans entendre pour les stopper, si on laisse le temps à Cronos de libérer ses frères et sœurs ... tout sera terminé. Vous l'avez donc compris, notre véritable objectif est d’arrêter la progression des Titans. Cependant, ce n'est pas une mince à faire ... leur puissance est terrifiante. Même si cela me dérange beaucoup, j'ai tout d'abord pensé qu'une alliance avec Athéna serait des plus avantageuses, néanmoins je me suis rapidement rendue compte qu'une alliance à l'amiable serait très compliqué à installer ... nous n'avons donc pas le choix. Nous allons devoir soumettre Athéna et tout ses chevaliers à nous.

Poséidon reprit son souffle et continua son petit discours.

- Pour cela, nous allons devoir affaiblir Athéna en lui dérobant son sceptre ainsi que son armure, c'est le seul moyen de lui montrer la suprématie du sanctuaire sous-marin. D'après mes souvenirs, elle garde toujours son sceptre avec elle... cependant son armure se trouve à sa statue qui se trouve au sommet de son sanctuaire. Cependant le seul moyen d'y accéder est de passer par les douze maisons le protégeant eux même gardé par les plus puissants chevalier d'Athéna... il est cependant très probable que les affrontements récents est bien diminué la force armée d'Athéna, c'est donc le moment pour nous d'agir... Il ne faut pas leur laisser le temps de se préparer, nous partons aujourd'hui en direction d’Athènes. MES GÉNÉRAUX, PRÉPAREZ VOUS. Cette bataille sera décisive pour la suite... et n'oubliez pas l’échec n'est pas permis ... LA DÉFAITE N'EST PAS UNE OPTION. Je vous laisse quelque heure pour finir de vous préparer. Lorsque vous serez prêt revenez devant le temple et nous partirons ensemble vers la surface.

Le Dieu tapa d'un nouveau avec son trident avec un regard froid.

- Rompez ... sauf vous deux, Atlassa, Adonis, j'ai une mission toute particulière pour vous.

Poséidon fit alors signe à ses deux généraux de le rejoindre dans la partie surélevé du temple, là ou se situait son trône. Alors que ses autres invités quittèrent sa pièce les uns après les autres, le Dieu des mers se dirigea vers la grande vitre qui laissait le Main Blade Winner à vision du maître des lieux. Au moment ou Atlassa et Adonis arrivèrent près de lui. Poséidon posa son trident sur son trône.

- Ecoutez moi bien, il faut certes penser à attaquer mais il faut également programmer nos défenses, les Titans ont une haine féroce contre tout les Olympiens, ils peuvent donc à tout moment venir ici et même si je n'y suis pas, ils n'hésiterons pas à se déchaîner. Autant je me moque de ce qu'il peut arriver à mon temple et à ses lieux, en revanche, je ne peur pas leur permettre de s'attaquer aux Atlantes. Adonis, Atlassa, vous êtes les deux personnes en qui j'ai le plus confiance, je vous demande donc de mettre tout les habitants d'Atlantis à l'abri...

Poséidon reprit son trident et le plaça entre lui et Adonis.

- Tenez, grâce à cela, vous allez pouvoir tous les guider jusqu'ici, je voulais aurait bien demandé de tous les mettre en sécurité dans le Main Blade Winner, mais par soucis de commodité, il faut mieux les dispatcher un peu dans tout les piliers. Je vous laisser trois heures pour cette mission, veillez bien à ce qu'il ne reste personne à Atlantis, je compte sur vous deux... Ne me décevez pas.

A ces mots, Poséidon s'installa de nouveau sur son siège et ferma les yeux, pour se concentrer et observer ce qu'il se passait à la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Ven 12 Juil - 17:00

Agenouillé face à l'Empereur des Océans, le temps et s'écoule lentement, mais qu'importe chaque seconde est une seconde en moins vers la défaite inexorable de nos ennemis. Comme ce jour-là il y a cinq cents ans, tous sans exception seront massacrés, tous sans exception je les massacrerai au nom de Poséidon !

À nouveau le sang, les trips, les boyaux et le fromage de chèvre vont jaillir a l'air libre et être répandue dans l'odeur la plus nauséabonde qu'il soit au sol qui en sera maculé et revêtira une teinte écarlate et poisseuse. Tandis que le ciel se parera de ses teintes et nuance de rouge tandis que dans l'obscurité la plus totale la lune éclairera le champ de bataille d'une lueur sanguine.

Peu à peu les Généraux arrivent auprès de notre Empereur, cela commença par l'arrivée d'Atlassa, la Sirène aux chants envoutants et macabres, suivie des frères et sœur Kyros et Kayla et pour finir Sypher, Adonis et Saru arrivèrent les uns après les autres. Les Sept Généraux sont pour la première fois réunie tous en même temps autour de Poséidon

Ainsi notre Empereur pensait a une alliance avec la Déesse de la Guerre et de la Sagesse, mais finalement il préfère l'écraser pur et simplement la soumettre par la force à notre armée. Cela peut-être une bonne chose étant donné qu'en cas d'Alliance elle serait bien capable de nous trahir et de nous prendre en traitre.

En cinq cents longues années, le Sanctuaire n'a pas changé ce qui est assez impressionnant, ce n'est que finalement un tas des pierres empilé les unes par-dessus les autres sur le flanc d'une colline.

- Rompez ... sauf vous deux, Atlassa, Adonis, j'ai une mission toute particulière pour vous.

Cette fois la marche du destin est en route et la danse macabre du sang et des affrontements débutera aujourd'hui. Aujourd'hui même la couleur des dalles du Sanctuaire va à nouveau se revêtir d'une teinte écarlate !

Je me relève et quitte la salle suite aux ordres et rejoins l'entrée du temple ou je réinstaure l'illusion d'une apparence humaine pour mon corps. Je m'assois en lotus au sommet des marches et plonge dans une profonde méditation ou plutôt remémoration jusqu'à ce que le moment des combats sonne. Étant hypermnésique je me souviens et revois très distinctement tout le déroulement de la guerre cinq cents ans. Tout se déroulais conformément suivant mes plans établis pour mener Arès a la victoire, de mes mains maculées de sang la dernière Gold Sainte encore debout s'effondra au sol éviscéré suite à un subtil piège.

Et puis à cause d'une seule et unique personne, un seul et unique damné Saint ! Tout a capoté !!! J'avais presque atteint mon but, j'allais sortir ma mère de ce trou sans lumière ou espoir qu'est me Tartare, mais il a fallu qu'un seul et unique Saint fasse tout foiré !!! Je ressors lentement de ma méditation afin de prendre la parole

- Mes frères et sœur la danse du sang et des trips qui volent en l'air, comme il y a cinq cents ans va se rejouer aujourd'hui même dans quelque heure. Mais Poséidon en ressortira victorieux grâce à notre abnégation et notre ferveur, pour l'Empereur Poséidon : Mort à nos ennemis !!!
Revenir en haut Aller en bas
Lalibela Temn'Ishuvala
Chevalier D'Or Des Gémeaux
avatar

Masculin
Age : 30
Messages : 4169
Inscription : 12/07/2008
Citation : Le Destin N'Est Que La Trame De L'Histoire

MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Sam 13 Juil - 15:48


I]Juste Une Mise Au Point


Tous les Généraux avaient répondu présent, à cet appel de l'Empereur des Mers. Atlassa, très attentive au discours de Poséidon, ne pouvait s'empêcher d'afficher une moue dubitative. Ils s'apprêtaient à quitter le Sanctuaire Sous-Marin certes, mais les habitants, les civils, seraient à la merci d'une éventuelle attaque extérieure. Pallas, Cronos, tous deux pouvaient avoir imaginé une attaque surprise, pendant leur absence. Aussi, la Générale ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour la vie de ces hommes, femmes, et enfants. Les protéger faisait également partie de leur mission.

Durant la réunion, Atlassa fut galvanisée de voir Poséidon si éloquent, si expansif. Elle devait partager la même émotion que ses compagnons d'armes. L'évocation d'une nouvelle bataille, la perspective du combat, il n'en fallait pas plus, pour motiver les troupes. Atlassa, quant à elle, se voyait déjà, montant les marches de la route des 12 maisons, apportant la confusion dans les rangs d'Athéna, et défaisant les chevaliers, un par un. La victoire de Poséidon serait pour les humains un bouleversement profond et salvateur. On oubliait trop souvent, que la race humaine avait eu sa chance. Incapables de se prendre en main, de respecter l'héritage qui leur avait été transmis, n'ayant de respect et d'amour pour rien, pas même pour eux mêmes, comment pouvaient-ils encore prétendre la monopoliser ? Athéna n'ayant pas réussi à éduquer son peuple, comment pouvait-elle encore prétendre être et demeurer sa gardienne ? Pour Atlassa, il y avait là un non-sens absolu. Protéger, défendre, se sacrifier, pour une race, qui portait en elle les germes de la destruction, était quelque chose d'égoïste, et cette situation prouvait bien qu'Athéna n'avait plus sa place en tant que gardienne de la Terre. Comme ce fut le cas jadis, dans des temps immémoriaux, une purification devait avoir lieu. Elle se ferait, une fois encore, grâce à l'eau, car, à l'évidence, il n'y avait pas de meilleur moyen, pour obtenir un résultat rapide et efficace.

Les Généraux de Poséidon, tels les sept Anges de l'Apocalypse, après ouverture des sceaux, se préparaient à libérer les différents fléaux, qui seraient à l'origine de l'extinction de la race humaine. La Terre serait alors libre, et heureuse de retrouver sa fraîcheur, sa beauté, et son énergie originelles, libérée de tous les maux infligés par les hommes. Comment Athéna pouvait-elle encore se permettre d'invoquer l'amour, la compassion ? Ces sentiments nobles, mais devenus trop rares, avaient déserté le cœur des Hommes, il y a déjà bien longtemps. Comment pouvait-elle encore se targuer de les défendre, de les préserver, quand ces derniers étaient dispensés en proportions si infimes, qu'il n'était guère plus possible de les observer ? Atlassa, autrefois, avait été humaine. C'est vrai. Mais depuis, elle avait retrouvé le souvenir de ses origines, de sa filiation, dans lesquelles se plongeait son âme, alors affaiblie, pour retrouver force et vigueur, quand cela était nécessaire. Descendante de Poséidon, elle avait trouvé un sens à sa vie, une fois amenée en Atlantide, à l'âge de 7 ans.

Le monologue de Poséidon prit fin. Ce dernier donna quelques instructions, puis rompit les rangs. Avant que tous ne partent, Atlassa osa un coup d’œil, sur sa gauche, et observa, le temps de quelques secondes, la Générale des Lyumnades. Atlassa ne l'avait encore jamais vue sous cette apparence. Était-ce là sa réelle apparence ? Atlassa connaissait la légende concernant les Lymnades, et aussi les rumeurs qui enflaient, dans la ville basse des quartiers résidentiels, concernant le Général protecteur du pilier de l'Antarctique, et son physique. Loin d'afficher du dégoût, Atlassa hocha la tête, en direction de Calliope. Elle n'était pas effrayée par ses yeux de mort, son teint blafard, limite cadavérique. Elle n'empestait pas, non, mais son apparence était singulière. Voilà un atout, qui ne serait pas négligeable face aux chevaliers d'Athéna, si impressionnables. Atlassa en était certaine. Ils allaient lui faire connaître de sombres désillusions. Elle serait si meurtrie, désappointée, désespérée, que ses chevaliers n'apparaîtront même plus comme un recours possible, dans cette bataille qui s'annonce.

Quelle ne fut pas la surprise d'Atlassa, quand Poséidon leur demanda, avec Adonis, de rester après la réunion. Qu'avait il imaginé ? Qu'avait il en tête ? Il semblait songeur, et inquiet à la fois.

Voilà qu'Atlassa reconnaissait bien là son Empereur. Il ne s'était pas soucié uniquement de l'offensive, mais avait également pensé à assurer leurs arrières. Atlassa, qui était déjà fort en confiance, laissa son visage se fendre d'un sourire, de satisfaction non dissimulée. Les Généraux avaient tous quitté la salle du trône, quand Poséidon tendit son trident, symbole de sa toute puissance, à Adonis. Le Général du Dragon des Mers pourrait ainsi optimiser ses forces, pour mener à bien cette opération d'évacuation. Atlassa, égale à elle-même, s'inclina avec déférence devant Poséidon, qu'elle admirait, pour ses qualités de meneur, et accepta de mener à bien cette mission, qu'elle considérait comme un privilège, aux côtés de son ami d'enfance.



II]Des Personnes De Confiance


Elle prit alors la direction de l'entrée du temple de Poséidon, devant lequel, elle prit appui sur sa jambe gauche, se propulsant dans les airs. Grâce à ses ailes, et à un fort courant d'air marin ascendant, elle put se hisser sans peine, sur le faîte du temple. C'est là, dominant toute l'étendue du Sanctuaire Sous-Marin, qu'elle prit sa flûte. Elle la porta à ses lèvres, et joua quelques notes. Grâce à son cosmos, véhiculé par les notes de sa mélodie, elle pourrait alerter toutes les personnes se trouvant dans le Sanctuaire de Poséidon, de cette opération d'évacuation, qui allait être menée par les deux Généraux. Elle informa donc chaque personne, de la procédure à suivre. Depuis longtemps, les atlantes avaient été familiarisés, avec le cosmos des soldats de Poséidon, et cette méthode de communication était devenue monnaie courante.

Les atlantes, alertés, se demandaient pourquoi une opération d'évacuation avait été organisée. Que pouvait il bien se passer ici, ou à la surface ?!?! Une invasion ? Une attaque ? Bien qu’inquiets, ils ne voulaient pas sombrer, et s'abandonner aux affres de la panique, et de l'affolement général. Poséidon les avait toujours protégés, pourquoi en serait il autrement aujourd'hui ? Ce dernier avait toujours promis à son peuple de lui faire revoir, un jour, la lumière du soleil, et s'était toujours battu pour eux, pour ce peuple vertueux, dont la noblesse d'âme ne connaissait rien la surpassant.

L'évacuation se passerait en deux temps. Atlassa se chargerait d'utiliser sa musique, pour guider une partie des âmes du Sanctuaire Sous-Marin vers les piliers Atlantique Sud, Arctique, Pacifique Sud, & Pacifique Nord et Adonis, quant à lui, se chargerait, avec l'aide du trident de Poséidon, de guider les atlantes, vers les 4 piliers restants. Également répartie, la population ne souffrirait pas de la promiscuité, et pourrait demeurer protégée, le temps de l'invasion du Sanctuaire. Les piliers étaient, d'habitude, des résidences quelque peu spartiates, pour les Généraux, bien que pourvus du confort nécessaire, mais ils pouvaient aussi endosser le rôle de bunkers, de carapaces, pour protéger la population. Les prêtresses du temple de Poséidon se chargeraient alors de pourvoir les piliers de victuailles, de jarres de vin, et de tout ce qui serait nécessaire au quotidien, pour les habitants du Sanctuaire Sous Marin.

Tout se déroulait selon les plans de Poséidon. La population était compréhensive, et n'affichait aucune contestation. La sagesse était l’apanage de ce peuple, éduqué par Poséidon en personne. Seul ce peuple déchu, méritait de vivre à la surface. Les atlantes avaient vécu la privation de soleil, et n'avaient pas senti depuis bien longtemps sur leurs peaux, ce puissant astre darder ses rayons flamboyants. Cette sensation leur manquait, mais leur patience serait bientôt récompensée. Ils en étaient sûrs.

L'opération suivait son cours et serait terminée d'ici quelques dizaines de minutes. Ensuite, à l'instar de ses compagnons d'armes, Atlassa pourrait finir de se préparer, en vue de leur expédition au Sanctuaire d'Athéna. Elle n'osait le dire, mais son âme et son cœur trépignaient d'impatience. Pendant ce temps, en ordre de bataille, les habitants du Sanctuaire Sous-Marin continuaient de prendre la direction des différents piliers, vers lesquels ils étaient guidés par Atlassa.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Dim 14 Juil - 20:43

Suite à la réunion au Temple de Poséidon, tous les Généraux avaient quelques heures de quartier libre pour se préparer à affronter la nouvelle épreuve qui les attendait. Bientôt les choses allaient commencer à devenir plus sérieuse.

Sur le toit de la maison que partageait lui et sa sœur à Atlantis, Kyros profita de cet instant de calme que lui offrait l’atmosphère pacifique des Atlantes.
Il avait tant de choses à faire, tant de choses de prévu et pourtant, il resta là à ne rien faire. Ignorant s’il avait le temps ou non, de toute façon il ne savait pas par quoi commencer. Savoir que les choses allaient se corser le rendait un peu nerveux car cela allait être sa toute première guerre mais il était convaincu que tout allait bien se passer et cette pensée l’aidait à affronter la réalité. Et puis la peur était pour les perdants et la défaite n’était pas permise comme le disait le Seigneur Poséidon. Autant se dire qu’il fera ce qu’il avait à faire en rentrant. Il n’était pas inquiet. N’était-ce pas la voie qu’il avait choisie d’ailleurs ? Cette vie remplit de danger et la mort qui pouvait arriver de n’importe où. La traversée des 12 Maisons et les combats qui les attendaient n’étaient rien en comparaison du sort que réservait le dieu des 7 Mers aux habitants de la Terre. Kyros s’était souvent dit que sa mort à lui était insignifiante face aux milliards de vies menacées par le pouvoir divin d’un Dieu. C’était à cause de cette pensée qu’il ne craignait pas de perdre sa propre vie. Mais il ne voulait pas mourir pour autant et c’était le fait d’avoir encore sa sœur à aimer qui le rattachait à la vie. Pour cette seule raison, il fallait qu’il reste en vie. Cette guerre serait remportée par le camp de Poséidon et lui et sa sœur seraient sain et sauf.

Kyros entendit la porte de la maison claquer. C’était sûrement Kayla qui venait de rentrer. Il se laissa glisser sur le toit et lorsqu’il arriva au bord du vide, se retourna tout en continuant à tomber et s’accrocha à la gouttière qu’il lâcha ensuite pour passer par la fenêtre de la petite maison.
Il voulut passer un peu de temps avec sa sœur car, une fois la traversée commencée, les chances de rester avec elle était sûrement faible. Les combats débutés, ils seront séparés.
En entrant dans la cuisine, le jeune homme prit place sur une chaise et regardait sa jumelle vaguer à ses occupations. Mal à l’aise à cause de ce manque d’animation dû à leur silence, Kyros se leva et alla tirer les cheveux de Kayla, histoire de la taquiner un peu. Il se rendit ensuite compte d’une chose. Sa sœur étant aveugle, c’était donc à lui de s’occuper de son look. A ce moment, là, elle avait les cheveux longs. Il se demandait si cela risquait de la gêner pendant les combats. Si possible, il ferait tout pour qu’elle s’en sorte bien, et avec les cheveux plus courts, elle se sentirait sûrement plus légère.

- Dis-moi, Kayla. Ça te dirait que je te coupe les cheveux ?

De plus, il se rappelait qu’elle préférait les avoir courts.
Après lui avoir demandé de s’assoir, il partit chercher une paire de ciseaux et se mit directement au travail.

Hormis le fait d’être séparé d’elle, il s’inquiétait beaucoup et en avait presque peur. Avait-il fait le bon choix en devenant Général ? Pour lui, oui, mais sa sœur lui mettait quelques fois le doute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Lun 15 Juil - 18:00

La réunion était terminée depuis peu, et Kayla, assise dans le salon de la maison qu’elle partageait avec Kyros à Atlantis, remuait pensivement un chocolat chaud qu’elle s’était préparé. Ainsi donc, dans quelques instants, la bataille contre le Sanctuaire allait débuter…  Au fond d’elle, la jeune fille angoissait. L’heure des combats était proche, et Kayla était inquiète. Inquiète des choix qu’elle devra probablement faire, des gens qu’elle devrait peut-être tuer, horrifiée à l’idée que son frère risquait de perdre la vie, et peut-être décevoir le dieu des océans s’il lui venait d’échouer. Aussi bizarre que cela puisse paraître, c’était probablement  cette dernière chose qui la retenait ici, si on ne prenait pas en compte Kyros… Malgré sa réticence, elle n’avait pas d’autres choix que se battre apparemment… L’objectif était donc de s’emparer du sceptre et de l’armure d’Athéna pour l’affaiblir…  Il y aura sûrement beaucoup de combats… La jeune fille frissonna à cette perspective.

 
 Kayla soupira profondément avant de boire une gorgée. Il y avait encore tant de chose qu’elle voudrait faire, mais si peu de temps libre… Découragée, l’Italienne se leva, la tasse à la main, et se dirigea vers la cuisine, dont elle claqua la porte. Alors qu’elle posait sa tasse dans le lavabo, elle entendit Kyros rentrer, par la fenêtre comme à son habitude. Celui-ci prit une chaise et s’assit. En entendant son jumeau agir comme tous les jours – enfin, à ce qu’il lui semblait -, l’Italienne se giflait mentalement. Ce n’était pas le moment de déprimer ! Si elle continuait à se décourager comme ça, elle ne pourrait pas se battre correctement et se serait un échec assuré. Histoire de vider l’esprit de ses pensées négatives, elle décida, sur un coup de tête, de nettoyer la tasse qu’elle venait d’utiliser. Même s’il aurait été plus utile de s’occuper de son armure…
Au bout d’un moment, Kyros, sûrement lassé de ne rien faire, se leva et s’amusa à tirer les cheveux de sa jumelle. Habituellement, Kayla aurait été agacé et aurait rouspété, mais elle décida de l’ignorer. Son frère s’arrêta soudainement et lui demanda :
 
- Dis-moi, Kayla. Ça te dirait que je te coupe les cheveux ?
 
Cette dernière s’arrêta net dans sa tâche. Couper les cheveux, hum ? Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu les cheveux courts, et ça lui manquait. Elle se tourna vers son frère.
 
- Pourquoi pas ? lui sourit-elle. Fais comme tu le sens, je te fais confiance.
 
Après tout, puisqu’elle était aveugle, c’était Kyros qui s’occupait de son apparence extérieur, même si elle s’en fichait un peu et que s’était quelque peu étrange qu’un garçon s’occupe du look d’une fille…
Et puis, peut-être que ce sera plus pratique au combat ? À voir…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Sam 20 Juil - 14:01

L'équilibre est en chacun de nous. plus le mal ou le bien sera en une personne et plus son contraire ressortira.

J'en suis un exemple de cet équilibre. Les gens qui me voyaient, croyaient que je n'étais fait que de haine, de rancoeur. Mon histoire ne trahissait pas cette idée. Pourtant, cet équilibre fut amené grâce à Poséidon. Ce fut lui même qui m'offrit l'armure que je portait aujourd'hui. Depuis tout jeune j'avais été attiré par l'eau. La magie qu'elle opérait quand elle devenait glace ou vapeur. Les animaux qui y vivaient.

L'eau m'avait apporté la sérénité de la vie, elle m'avait apporté, le cosmos qui vivait en moi, elle m'avait apporté l'armure que je portait. Elle m'avait apporté l'équilibre de ma vie.

La haine qui vivait en moi ne jaillissait plus que lorsque j'était en combat. Les six généraux que je chérissaient comme six frères et soeur de coeur. Poséidon qui était mon père de substitution. et tout les atlantes qui étaient pour moi, des connaissances, des fragilités que je devais protéger.

Aujourd'hui était un nouveau jour. Je me trouvait à mon pilier comme presque tout les jour, je méditais à ma manière. Je me trouvais sur les marche devant ma colonne représentant l'océan indien et je jouait une douce mélodie de bansuri.

Le son était projeté dans l'air et s'y oubliait graduellement. Son son était grave mais la mélodie douce arrivait à m'apaiser. Tout en jouant, un cosmos m'atteint. Il était très puissant, bien plus puissant que tout les marinas réunis. Je m'arrêtai de jouer pour me concentrer et comprendre sa provenance.

Poséidon. C'était poséidon qui m'appelais, allais-je être seul ou non je ne le savais pas. J'avais du mal à comprendre les messages télépathiques et c'était mon plus grave problème. Je commençais don à m'y rendre quand je remarquai que j'avais oublié quelque chose. Je retournai à mon pilier, dans ma résidence. Là se trouvait ma lance d'or, placée sur mon lit. Je la pris et me mis à courir jusqu'à la maison du dieu des eaux. J'était le dernier arrivé, un peu en retard certes mais j'y était.

Je mis simplement un genou à terre et me inclinai la tête en signe de respect. J'élevai mon cosmos et essayai tant bien que mal de me présenter. J'avais perdu ma voix étant jeune quelques temps avant de rencontrer le dieu des eaux. Avec cette infirmité, j'aurais du perfectionner mon don de télépathie mais mon entrainement et les évènements ne me le permirent pas

_ Saru, général chrysaor.

Ces trois mot furent les seuls compréhensible adressés au dieu et aux autre généraux. Si cela avait été une seule personne, j'aurais pu mieux développé ma réplique mais je devais étendre mon cosmos à sept personnes la tâche était donc sept fois plus difficile.

Le dieu, s'adressa alors à nous. Il nous expliqua ce qu'était notre mission. Nous devions simplement voler l'armure de la nièce de notre dieu. Cette Athéna, je ne l'aimais pas. Elle avait pris la Terre, protégé des humains qui avait détruis cette planète au cour du temps. Si Poséidon avait eu cette terre, il aurait fait en sorte que l'eau ne soit pas polluée, que les humains n'oublient pas les dieux, qu'ils les vénères. Il n'y avait qu'une poignée de personne digne de vivre ici, on les appelait les Atlantes.

Pour eux, je ferais tout mon possible, il m'ont recueillis, mon fait aimer et vivre. Avant lorsque j'était un "humain" je ne vivais que pour que mes parents soient contents, je vivais quand un placard, n'avait qu'un lit.ici, j'était découvert la joie, l'amitié, le sourire et la protection.  C'est pourquoi j'allais voler cette armure à cette usurpatrice.

Après son discours qui était très intéressant et que je comprenais parfaitement, il nous congédia. Chacun repartit à ses occupations. Seuls les généraux de la sirène maléfique ainsi que du dragon des mers restèrent un peu. Dans mon cas, je retournai à mon pilier. J'y tenais et je ne voulais pas qu'il soit détruit en mon absence. Je ne le permettrais jamais.

J'assis en tailleur, mon dos placé contre la colonne géante je me remis à jouer ma musique. La mélodie, paraissait plus guerrière. Le rythme était plus rapide, le tempo aussi. Je ne voulais pas me battre mais le fait de redonner ce qui reviens de droit au dieu que je chérit me faisait plaisir.

J'étais dans une sorte de refrain quand le chevalier de dragon des mers arriva accompagné d'un petite partie d'atlantes. Je me relevai, pris ma lance dans ma main gauche et me penchais pour dire bonjour puis m'avancer vers le dragon des mers pour connaitre la raison de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Otomaru Gin
Nouveau Leader de l'Akatsuki
avatar

Masculin
Age : 32
Messages : 2402
Inscription : 12/07/2008
Citation : On ne peut abolir la guerre que par la guerre. Pour qu'il n'y ait plus d'armes, il faut prendre les armes. (Mao Tsé-Toung)

MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Mar 6 Aoû - 11:55

Poséidon avait parlé, le plan était maintenant en marche… Le sanctuaire allait être pris d’assaut par les marinas accompagné par Poséidon lui-même. Cette fois-ci, il fallait s’assurer de pouvoir remporter la victoire. Par contre, en remontant maintes fois à la surface, Adonis avait senti le réveille d’une menace bien plus importante que Pallas, une perturbation qu’il arrivait à ressentir à travers les barrières des mondes. Ainsi donc Cronos s’était réveillé... La suite allait s’annoncer difficile. Il s’agissait tout de même des titans, et une paix entre Cronos et Poséidon où Athéna était utopique. Tôt ou tard, Les généraux auront affaire à eux. Autant donc mettre toutes les chances de notre côté… Mais une inquiétude trottait dans l’esprit du général. Certes Poséidon possédait de puissant marinas qui n’avaient rien à envier aux chevaliers d’argent d’Athéna, et ayant eu certains d’entre eux sous son commandement à certaines reprises, il savait qu’il pouvait compter sur eux… mais si un titan devait par malheur trouver l’une des entrées menant ici.. Le sanctuaire sous-marin pouvait bien être détruit, nous le reconstruirions… mais s’il devait arriver malheur aux Atlantes... Adonis ne pourrait partir l’esprit tranquille.

Il écouta son empereur jusqu’au bout et décida qu’il resterait un moment après les autres pour lui en toucher un mot ; mais qu’elle ne fut pas sa surprise lorsque ce dernier lui demanda de rester avec Atlassa pour justement parler cet aspect avec eux. Adonis put lire un soulagement sur le visage de son amie et il laissa certainement paraitre la même chose sur le sien le temps d’une seconde. Il était pourtant si évident que Poséidon penserait à la sécurité de son peuple qu’Adonis s’étonna de s’en être inquiété, mais quoi de plus normale que de s’inquiéter pour les gens qui nous sont important, et cela faisait finalement de lui un être humain. Bien qu’ils ne fussent pas nés ici, Adonis et Atlassa étaient tous deux devenu des habitants d’Atlantide et chacun adorait ce peuple si chaleureux qu’il méritait que l’on se mette le monde à dos pour leur donner un meilleur avenir. Poséidon confia une nouvelle fois son trident à Adonis, symbole de son autorité, celui-ci l’avait aidé déjà bien des fois par le passé. Il s’était habitué à tenir cet arcane divin entre les mains et à sentir sa puissance communier avec lui.

Les deux généraux se dirigèrent vers la sortie du temple. Ils se regardèrent un moment, échangeant un léger sourire faisant comprendre à l’autre que chacun des deux était près. Pas besoin d’échanger de mots, leur complicité était devenu tel qu’un simple échange de sourire suffisait à faire comprendre à l’autre ces intentions. Atlassa fit un énorme bon en avant grâce à ces ailes et commença à jouer  de sa flûte. La douce mélodie, véhiculée par son cosmos, parcourait tout le territoire sous-marin, léchant les oreilles de chacun des habitants du monde sous-marin. Les Atlantes étaient parfaitement préparé à ce genre de chose, ils savaient que cet alerte musicale était le signe que quelque chose se préparait et qu’ils devaient être très attentif pour la suite.

Adonis, lui, avait doucement marché vers Atlassa tout en appréciant sa musique. Elle avait l’art d’apaiser à chaque fois son âme meurtrie et n’en ratait jamais une note. Comme si sa marche était synchronisée avec la musique de son amie, le général rejoignit sa position pile lorsque la mélodie fut terminée. Les habitants étaient maintenant alerté que quelque chose se préparait. Ils avaient l’habitude de ce mode de communication et savaient qu’il émanait d’Atlassa. Chacun devait certainement se demander ce qu’il se passait... Une attaque ? C’est là qu’Adonis entrait en jeu. Il échangea un nouveau regard avec Atlassa, puis, resserrant sa prise sur le trident de Poséidon qu’il tenait dans la main gauche, fit claquer ce dernier contre le sol, libérant par la même manière le puissant cosmos qu’il refermait en une onde de choc qui traversa le sanctuaire. Adonis prit alors la parole pour s’adresser au peuple d’Atlantide. Sa voix grave, portée par la puissance du trident de Poséidon, résonna sur tout le territoire ; parvenant aux oreilles de tout être vivant du monde sous-marin.


« Peuple d’Atlantide, moi, Adonis, général du dragon des mers, prend la parole au nom de Poséidon. Certains d’entre vous plus sensible ont peut-être déjà ressenti l’agitation qu’il se passe à la surface. La terre est à nouveau envahie par un ennemi voulant sa destruction, sauf que cette fois, ils sont aux nombre de deux, et plus dangereux encore l’était la dernière menace. Athéna, incapable de protéger notre terre, est affaiblie et s’est laissé dépasser par les évènements. Mais nous ne laisserons pas l’ennemi s’en prendre à la terre, car même si la surface est toujours la première visée, le monde sous-marin finira par être assailli également. Notre Empereur ne peut plus laisser plus longtemps Athéna mettre en péril l’avenir de notre monde, et a décidé d’aller lui-même sur le front pour protéger la terre. Nous autres ces généraux l’accompagnerons dans la bataille afin de vous permettre de pouvoir revoir la lumière du soleil. » Puis, après avoir marqué un petit temps, il reprit « Pour votre protection, vous allez être séparé en plusieurs groupes et placé dans les différents pillé du sanctuaire sous-marin. Des marinas seront à vos côtés pour vous aider et vous protéger. Atlassa et moi-même allons maintenant vous guider. »

L’évacuation fur totalement terminée approximativement en trois heures et trente minutes. Atlassa pris en charge une partie des habitants tandis que l’autre était guidé par Adonis. A part quelques enfants qui mirent plus de temps à se calmer et à se rassembler, tout se déroula dans la plus grande simplicité. Julius et Brianna restèrent très calme également. Chacun des deux avaient une confiance aveugle en Adonis, et ce dernier ne pouvait qu’en être ravi. Julius demanda au général ce qu’il allait lui ramené cette fois-ci de la surface. Adonis le prit alors sur son épaule et lui dit : « Lorsque tout sera terminé mes amis, je vous amènerai le soleil ». Les deux enfants se mirent à avoir des étoiles dans les yeux et s’imaginer toutes sortent de choses qu’il n’avaient connu que dans les livres.. les éléphants, les lions, les insectes, les nuages, les arc en ciels, etc… Toutes ces choses qu’ils n’avaient jamais eu la chance de voir, Adonis s’était juré de leur offrir.

Les généraux qui se trouvaient encore à leur pilier firent étonné de vois Adonis où Atlassa arriver avec une partie des Atlantide, mais la plupart furent heureux de donner un coup de main pour installer les habitants. Saru, général de Chrysaor accepta même de jouer un air de musique pendant que les habitants s'installaient. Après que l’opération fut terminée, Adonis fini rapidement se préparer pour la bataille. Il confia les derniers ordres aux marinas chargé à la protection des piliers, et rejoignit Poséidon dans son temple pour lui rendre son trident avant de partir. Intérieurement, il trépignait d’impatience à l’idée de combattre les chevaliers d’or réputé pour être extrêmement puissant. Enfin des adversaires qui lui donneraient du fil à retordre.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otomaru Gin
Nouveau Leader de l'Akatsuki
avatar

Masculin
Age : 32
Messages : 2402
Inscription : 12/07/2008
Citation : On ne peut abolir la guerre que par la guerre. Pour qu'il n'y ait plus d'armes, il faut prendre les armes. (Mao Tsé-Toung)

MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   Mar 27 Aoû - 9:46


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les généraux se réunissent, le stratagème du Dieu des mers. (Ordre de passage en fin de RP)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Chine et la Russie de Poutine s'unissent avec un accord de 400 milliards .
» LE TESTAMENT DES LIBÉRAUX (Important pour comprendre l'actualité du jour!)
» Les biographies des généraux de l'empire...
» Les religieux s'unissent
» IPOKRIT (Role des medias dans le neoliberalisme)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Romans Divers :: Salle Du Trône De Poséidon :: Salle Du Trône-
Sauter vers: